vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Karelle Poppke : l’espoir du surf féminin

Publié le

Publié le 28/07/2016 à 9:13 - Mise à jour le 28/07/2016 à 9:13
Lecture 2 minutes

C’est un exploit. Karell Poppke est passée de la 204e place au top 100 en une compétition. Jamais une Polynésienne n’est arrivée à ce niveau au surf. Une remontée possible puisqu’elle remporte le Yumeya Surfing Games Tahara Pro au Japon malgré les conditions difficiles. « C’était dur parce que les vagues étaient petites, elles arrivaient à peine à mes genoux, c’était technique il fallait regarder le spot 2 heures avant », témoigne la surfeuse.
 
Une compétition rude face à des Japonaises habituées à ce spot. « Les Japonaises surfent super bien surtout qu’elles sont petites et qu’elles glissent facilement comparé à moi, il y avait du lourd surtout au round 3où j’ai failli perdre, heureusement à la dernière minute j’ai réussi à avoir une vague, et j’ai pu envoyer pour avoir le point qu’il fallait pour passer », confie-t-elle au micro de Tahiti Nui Télévision.
 
Autour d’elle, Karelle est soutenue par sa famille et ses amis. Lors de son voyage au Japon, c’est son coach Taumata Puhetini qui était présent pour l’encourager. « Il était là sur la plage à m’encourager, il attendait que je passais pour partir et quand j’ai gagné, c’était le seul à me porter », raconte Karelle le sourire aux lèvres.
 
 Dans trois ans, elle veut se qualifier pour le tour mondial. Il faut qu’elle soit placée dans les 50 premières de ce classement pour pouvoir participer à des compétitions plus importantes 3000 et 6000 qui lui permettront ensuite de se qualifier sur le WCT. (tour mondial)
 

Rédaction Web avec David Chong

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu