jeudi 9 juillet 2020
A VOIR

|

Journée mondiale sans tabac : des consultations gratuites pour aider au sevrage

Publié le

Le Centre de consultations spécialisées en alcoologie et toxicomanie propose, dans le cadre de la journée mondiale sans tabac le 31 mai, des consultations d’aide au sevrage tabagique.

Publié le 27/05/2020 à 10:54 - Mise à jour le 30/05/2020 à 14:53
Lecture 2 minutes

Le Centre de consultations spécialisées en alcoologie et toxicomanie propose, dans le cadre de la journée mondiale sans tabac le 31 mai, des consultations d’aide au sevrage tabagique.

Le Centre de consultations spécialisées en alcoologie et toxicomanie propose dans le cadre de la journée mondiale sans tabac, le 31 mai, des consultations d’aide au sevrage tabagique. Les entretiens se feront en groupe et individuellement pour mieux comprendre les dépendances au tabac et apprendre à y faire face. La délivrance gratuite de substituts nicotiniques sera proposée à un public ciblé : femmes enceintes, mineurs, personnes en longue maladie et ressortissants RST si de par leur dépendance, ils en éprouvent le besoin. (Pour plus de renseignements, contacter le 40.46.00.67.)

Chaque année, l’organisation mondiale de la santé (OMS) invite le monde entier à se mobiliser pour mettre en place des actions visant à réduire la pandémie du tabagisme et ses effets mortels qui font plus de 10 millions de victimes par an (source OMS).

🔥 Journée mondiale sans tabac 🔥Le 31 mai, c'est la journée mondiale sans tabac. Profite de cette occasion pour faire…

Posted by Direction de la santé on Saturday, May 30, 2020


En Polynésie française, les maladies liées au tabagisme sont responsables d’au moins un tiers des décès avant 65 ans. En 2010, la Direction de la Santé avait estimé la prévalence du tabagisme à 41% de la population de 15 ans et plus. Une enquête réalisée en 2009 indique une hausse du niveau tabagisme régulier et plus particulièrement chez les jeunes : 17% contre 5% en 1999.

Le tabagisme est lourd de conséquences économiques pour le fumeur et son entourage ainsi que pour la protection sociale généralisée : en 2015, une étude a démontré que les familles où l’on fume dépensent en moyenne 7635 Fcfp par mois pour l’achat du tabac.

Pour rappel, des mesures efficaces ont été mises en place par le Pays :

Depuis 2006, des mesures de taxation du tabac ont été appliquées avec des hausses de prix de façon répétée et significative en 2013 et en 2014. Ces mesures ont eu des effets sur la consommation locale de tabac. Les importations ont en effet connu une baisse sensible : en valeur, elles sont passées de 500,25 millions Fcfp en 2005 à 395,24 millions Fcfp en 2013.

En 2017, le Pays a renforcé sa position avec une augmentation du prix du tabac de 38,7 % à compter du 1er avril : tous les paquets de cigarettes et de tabac à rouler vont franchir ainsi la barre des 1 000 Fcfp. En 2009, la Polynésie s’est dotée d’une loi de Pays interdisant de fumer dans les lieux publics et toute forme de publicité sur le sujet, imposant la présence de messages sanitaires sur les paquets de cigarettes et définissant les actions de prévention auprès du public et des jeunes scolarisés.

Fortes de ces mesures, la Direction de la santé a développé l’offre de proximité de sevrage tabagique à travers les structures de santé en Polynésie française. Des personnels de santé publique ont été formés aux méthodes d’entretien motivationnel appliquées lors des consultations de sevrage tabagique.

Cette année, à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, les efforts sont maintenus et renforcés pour accompagner les fumeurs désirant arrêter de fumer par des consultations qui visent à renforcer leur motivation.

Pour aider les fumeurs à trouver la motivation d’arrêter de fumer, une campagne axée sur les bienfaits d’une vie sans tabac sera diffusée sur les deux chaînes de télévision, sur les ondes des radios locales ainsi que sur les réseaux sociaux de la direction de la Santé.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Défiscalisation : 707,5 millions Fcfp d’investissements privés soutenus par...

Sous la présidence de Teva Rohfritsch, Vice-président de la Polynésie française, la commission consultative des agréments fiscaux du 1er juillet 2020 a émis un avis favorable sur 3 dossiers, relatifs à un projet hôtelier, à un projet de pension de famille et à un projet immobilier.

Le groupe Air France va supprimer 7 580 postes d’ici...

La direction du groupe Air France a annoncé vendredi vouloir supprimer 7 580 postes dans la compagnie Air France et la filiale régionale Hop! d'ici fin 2022 pour "faire face à la crise du Covid-19 qui frappe durement le groupe".

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV