samedi 20 juillet 2019
A VOIR

|

Journée mondiale de lutte contre le Sida : dépistage à la cathédrale de Papeete

Publié le

Publié le 30/11/2018 à 11:26 - Mise à jour le 30/11/2018 à 11:26
Lecture 2 minutes

Désormais, fini les prises de sang trop longues et coûteuses avec nous le test rapide d’orientation directe (TROD) mis en place depuis trois ans en Polynésie. En une minute et avec une seule petite goutte de sang, une personne peut désormais savoir si elle a contracté ou non, le virus du Sida ou la syphilis. Vendredi soir, les professionnels de santé épaulés par neuf étudiants de l’école d’infirmiers Mathilde Frebault ont organisé une opération de dépistage, devant la cathédrale de Papeete.

>>> Lire aussi : Vidéo – Maire Bobb Dupont incarne la lutte contre le Sida

“Je trouve que c’est vraiment une bonne chose” nous dit Lucie, venue se faire dépister. “Les jeunes d’aujourd’hui, quand on leur dit quelque chose, ils ne veulent pas écouter. Il faut que les jeunes se protègent” déclare Clémentine, une maman.

“Le préservatif protège de tout”

Sur le fenua, environ 130 personnes ont contracté le virus du Sida. Et si la situation semble se stabiliser, les professionnels de santé rappellent que le seul moyen d’éviter la contamination et la propagation du Sida, reste le préservatif : “Ce qui est inquiétant, c’est que l’on voit des personnes porteuses du VIH qui reviennent avec d’autres maladies sexuellement transmissibles comme la syphilis. Cela veut dire que les gens avec le VIH ont des rapports sexuels non protégés, donc si les personnes ont contracté la syphilis, elles peuvent aussi transmettre le VIH. On conseille donc aux jeunes de vraiment se protéger : c’est le préservatif qui protège de tout” explique Stéphane Alarcon, Infirmier au Centre de Consultations Spécialisées des Maladies Infectieuses et Tropicales de la direction de la santé (CCSMIT).

À ce jour, il n’y a aucun remède au Sida qui demeure une maladie mortelle. Les médecins gardent cependant espoir : “Il y a espoir d’éradiquer ce virus, mais il est très difficile à cerner et pour l’instant on a rien d’efficace à 100%”, explique Gérard Mazeau, médecin retraité.

Et la lutte contre le VIH ne s’arrête pas au 1er décembre. Le premier vendredi de chaque mois, médecins, infirmiers et père Christophe effectuent un tour de l’île pour faire des dépistages, et tous les vendredis soir une équipe médicale sillonne la ville de Papeete.
 

Rédaction web avec Thierry Teamo

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Baby Shark version polynésienne

https://www.facebook.com/399255963871718/videos/408281769787870/ Une vidéo publiée jeudi sur Facebook fait le buzz. Des élèves musiciens de Pao pao à Moorea,...

Agression du 14 juillet : le témoignage de la...

La mâchoire fracturée, plusieurs points de suture et 30 jours d'ITT pour l'homme agressé par un ancien légionnaire le 14 juillet à Papeete. L'histoire avait fait le tour des réseaux sociaux, publiée par Steve Hamblin. Nous avons retrouvé la victime. Il raconte :

Te Aito 2019 : les 1055 compétiteurs s’affronteront...

Charley Maitere, membre du comité d’organisation de la Te Aito 2019, était invité en plateau afin de nous parler de la compétition à venir et des dispositifs mis en place autour de ces 2 jours de compétition.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X