samedi 27 novembre 2021
A VOIR

|

Journée mondiale de la pauvreté : une chanson pour les sans-abri du fenua

Publié le

Ils sont 17 artistes du fenua à s'être mobilisés autour d'une chanson, en faveur du centre d'accueil des sans-abri, Te vai 'ete 'āpī. À l'initiative de ce projet musical et solidaire, le musicien professionnel Kevin Wong Kam Sang, qui a écrit et composé "A hi'o mai i tō'umata".

Publié le 14/11/2021 à 11:56 - Mise à jour le 15/11/2021 à 17:13
Lecture < 1 min.

Ils sont 17 artistes du fenua à s'être mobilisés autour d'une chanson, en faveur du centre d'accueil des sans-abri, Te vai 'ete 'āpī. À l'initiative de ce projet musical et solidaire, le musicien professionnel Kevin Wong Kam Sang, qui a écrit et composé "A hi'o mai i tō'umata".

Un projet entièrement bénévole pour “sensibiliser les artistes, la communauté, à la misère qui nous côtoie tous les jours”, pour “apprendre à changer notre regard sur nos frères et sœurs de la rue”, et pour “récolter des fonds pour aider à la construction de l’Accueil de jour Te Vai-ete ‘api” qui favorise le réinsertion des personnes par la formation. Une chanson donc pour mobiliser, pour rassembler, pour aider, et pour réchauffer les cœurs. Parmi les artistes, on retrouvera, entre autres : Tinalei, Taloo et Eto.

Le nouvel accueil de jour sera situé sur l’ancien terrain de l’hôpital Mamao et “aidera à subvenir aux besoins fondamentaux et à préserver la dignité des personnes sans-abri, tout en ayant pour objectif la réinsertion sociale”. Sur les 180 millions de Fcfp nécessaires à sa constructions, 75 millions ont déjà été récoltés.


Il aura fallu un an à Kevin Wong Kam Sang, 33 ans, pour composer la chanson, dont le clip sortira en télé et en radio le 8 décembre prochain. Pour faire un don, il suffira de se créer un compte sur la plateforme de financement participatif ‘ĀNĀVAI et scanner le QR code qui sera affiché à la fin du clip. Il est également possible de donner de son temps en participant aux maraudes les mardis et jeudis soirs, en servant le petit-déjeuner tous les matins à la cathédrale de Papeete à partir de 6 heures 20, ou encore de venir partager un peu de son temps pour discuter avec les sans-abri.

infos coronavirus