mercredi 14 avril 2021
A VOIR

|

Joseph Chaussoy est décédé

Publié le

Le célèbre entrepreneur et artiste peintre Joseph Chaussoy nous a quittés dimanche 14 mars, à l'âge de 77 ans. Connu pour sa peinture austère et rigoureuse quelquefois, Joseph Chaussoy définissait son art comme une émancipation vers une technique qu'il jugeait plus fluide et plus libre que celle de Gouwe. Ce dernier, qu'il connut, lui avait enseigné quelques rudiments de la bonne peinture.

Publié le 15/03/2021 à 9:05 - Mise à jour le 15/03/2021 à 9:08
Lecture 2 minutes

Le célèbre entrepreneur et artiste peintre Joseph Chaussoy nous a quittés dimanche 14 mars, à l'âge de 77 ans. Connu pour sa peinture austère et rigoureuse quelquefois, Joseph Chaussoy définissait son art comme une émancipation vers une technique qu'il jugeait plus fluide et plus libre que celle de Gouwe. Ce dernier, qu'il connut, lui avait enseigné quelques rudiments de la bonne peinture.

Joseph Chaussoy était un véritable self-made-man. Issu d’une famille modeste, rien ne le prédestinait à l’Art, jusqu’à sa rencontre avec Adriaan Herman Gouwe, l’illustre peintre Néerlandais qui lui transmettra la passion pour la peinture.

Joseph travaille d’abord pour un matelassier pour se payer des cours de peinture par correspondance. Le temps passe et pour subvenir aux besoins de sa famille, il sculpte des motifs sur des troncs de cocotier qu’il enduit de peinture et roule sur des bouts de tissus. Son épouse fait les ourlets et fait du porte à porte pour vendre ces paréos. De fil en aiguille, ils embauchent des employés pour les aider dans cette entreprise. Arii Création naissait.

Son entreprise participe au développement économique de son île natale, Raiatea. Joseph Chaussoy refuse de déménager sur Tahiti et implante la première société industrielle de Raiatea fournissant du travail à de nombreuses familles de l’île sacrée.

Artiste peintre, il peint la Polynésie dans toute sa palette. Il affectionne les scènes nocturnes de bringues, de roulottes, de pêche aux crevettes à la rivière, mais n’hésite pas à traiter de sujets plus engagés tels que la religion, la politique. D’exposition en exposition, il peint le Polynésien, la Polynésienne dans ce qu’elle a de plus authentique et de plus profond.

Passionné de pêche au gros, il embarque sa famille avec lui à de nombreux concours de pêche. À bord de son bateau, le Sakario, ses belles-filles et sa femme remporteront une raflée de titres, plusieurs fois championnes de Polynésie, mais aussi un record du monde homologué qui leur vaudra la célèbre chanson « Vahine Sakario ».

Joseph Chaussoy communique aussi sa seconde passion en gagnant le pari fou de créer le Havai’i Club de Golf, qui comptera des dizaines de licenciés sur une ile où cette discipline n’existait pourtant pas.

Pour son travail, son parcours exceptionnel, et pour ce qu’il a apporté à la population de son île, Joseph Chaussoy reçoit le Dixit d’Or de l’économie en 1997. Il devient conseiller du commerce extérieur de la France et se voit décoré de l’ordre des chevaliers de la légion d’honneur. Il reçoit également la médaille du mérite et du dévouement aux Arts. Il laisse derrière lui la mémoire d’un homme talentueux, courageux et généreux.

Une veillée est prévue mardi soir, à 19h00, au domicile familial. L’inhumation se tiendra mercredi.

infos coronavirus