A VOIR

|

“Jeunes talents Escoffier” : la Polynésie en finale régionale

Publié le

C’est une première en Polynésie : un jeune duo en équipe service et cuisine vont pouvoir prétendre à la finale nationale jeunes talents Escoffier prévue le 10 novembre en Indonésie.

Publié le 18/10/2022 à 15:36 - Mise à jour le 19/10/2022 à 12:27
Lecture 2 minutes

C’est une première en Polynésie : un jeune duo en équipe service et cuisine vont pouvoir prétendre à la finale nationale jeunes talents Escoffier prévue le 10 novembre en Indonésie.

Après une sélection en janvier, Thomas Teikitohe et Jean-Gabriel Tata dit Atu relèvent le défi Escoffier chacun dans leur domaine et concourent pour la finale de la zone Asie-Pacifique. 6 épreuves attendent Thomas en service de table, qui s’entraine actuellement au lycée hôtelier : “Là, j’ai préparé le flambage des crêpes Suzette. C’est une des épreuves que je dois passer. On nous a envoyé le programme à l’avance donc on se prépare pour que le jour J on ne soit pas perdu. C’est sûr qu’il y aura des imprévus. Il va falloir s’adapter et réagir au plus vite”.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Côté cuisine, Atu n’aura lui que quelques heures pour concocter un dessert et un plat : “Je fais d’abord la charlotte et ensuite la poularde. Ça va être chaud en 6 heures de concours. Le temps est assez court pour un tel plat”.

Avec 25 heures d’entrainement hebdomadaire, l’élève et le maître ont dû jongler avec leur planning respectif pour s’atteler en cuisine.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

“On va emporter quelques produits de Tahiti, notamment le Taro ; il était important pour Atu de marquer son identité à travers une garniture qui faisait rentrer un produit de son terroir à lui. On est fière de le faire” indique Christian Frechede, professeur de cuisine au lycée hôtelier. “C’est du H24, on s’appelle tous les jours, on se voit quasiment tous les jours. Dès que quelqu’un trouve une petite information susceptible de se perfectionner on la partage avec l’autre. On le travaille, on retravaille donc c’est énormément de travail pour ces deux jeunes” ajoute Audrey Ruiz, professeure de cuisine. 

Départ le 4 novembre pour nos jeunes Polynésiens, direction Bali. Et s’ils remportent le concours national “Jeunes talents Escoffier”, ils pourront se frotter aux apprentis du niveau international l’année prochaine, en Italie.