lundi 6 avril 2020
A VOIR

|

J – 10 pour le baccalauréat

Publié le

Publié le 31/05/2017 à 4:55 - Mise à jour le 31/05/2017 à 4:55
Lecture 2 minutes

C’est déjà la plongée dans les bouquins pour Gwenaelle Guérard qui est en terminale scientifique. Ses cahiers et ses notes côtoient les cartons : après deux ans à Tahiti, Gwenaelle et sa famille retournent en Métropole après le Bac. Malgré tout, la future bachelière s’impose un rythme de révision soutenu mais toujours avec décontraction.
 
« L’avantage ici, c’est que les profs sont plus proches de nous, et il y en a même qui deviennent nos amis après le Bac… Je suis vraiment contente de le passer ici » explique-t-elle le sourire aux lèvres.
 
Une demi-heure plus tôt, Gwenaelle suivait les derniers conseils de son professeur de science physique. Chaque heure de révision compte pour ces élèves de terminale scientifique. Et à j-12, ils ont l’air plutôt serein.
 
« Je ne ressens pas trop de stress » explique cet élève, « Il faut apprendre tout au long de l’année. Donc, ce n’est pas à la fin qu’il faut s’y prendre pour réviser. » déclare celle-ci.
 
Et pas question de faire d’impasse. Car en science, il n’est pas possible de prédire les sujets. L’examen se prépare un an à l’avance.
 
« Ils ont aussi, l’épreuve expérimentale qui permet de rattraper une partie de la note en sciences physiques, et du coup, il y a du matériel qui peuvent manipuler. » explique Frédéric Reva, professeur de sciences physiques
                                                                                                   
Tout se prépare déjà dans les 17 centres d’examens publics et privés confondus. Ils vont accueillir 3325 candidats en bac général et en bac pro. Un nombre stable par rapport aux années précédentes.
 
La benjamine est une élève de 16 ans, à Uturoa. Le candidat le plus âgé a 56 ans. Il est inscrit au baccalauréat professionnel « métiers de la sécurité » préparé au lycée professionnel de Faa’a. C’est une nouvelle spécialité.
 
En 2016, la Polynésie a connu un taux de réussite de 86.6% après deux années de baisse. C’est la filière S qui obtient le meilleur taux avec plus de 90%.  Ce que nous confirme Jimmy Legros, proviseur du lycée du Taaone: « Nous connaissons cette année une petite progression qui est intéressante, notamment sur la série S, où les élèves sont arrivés à la moyenne du territoire. Mais c’est un accompagnement de chaque jour. Et nous espérons encore gagner quelques points de progression sur la réussite au Bac. »
 
Le Bac sous sa forme actuelle vit peut-être ses dernières heures. Le président Emmanuel Macron souhaite moderniser cet examen avec seulement quatre matières au lieu de sept ou huit… les autres seraient alors évaluées en contrôle continu.
 

Rédaction Web avec Esther Parau Cordette 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Des confinés Tahitiens en Suisse

La troisième semaine de confinement a démarré en métropole et dans la plupart des pays frontaliers européens, même si les mesures prises ne sont pas exactement les mêmes. Par exemple, en Suisse, la confédération a décrété l'État d’Urgence : seuls les commerces de première nécessité sont ouverts, et si le télétravail est fortement encouragé, les restrictions de sorties sont sensiblement moins strictes que dans l’hexagone…

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV