dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

Intercontinental Moorea : les négociations au point mort

Publié le

Pas d'avancée dans les discussions entre le syndicat O oe to oe rima et la direction de l'Intercontinental Moorea...

Publié le 20/11/2019 à 16:31 - Mise à jour le 21/11/2019 à 13:40
Lecture < 1 min.

Pas d'avancée dans les discussions entre le syndicat O oe to oe rima et la direction de l'Intercontinental Moorea...

La grève est effective à l’hôtel Intercontinental Moorea. Le syndicat réclame notamment la réintégration des quatre salariés licenciés après une plainte pour viol, classée sans suite.

Les discussions entamées ce mercredi matin ne concernaient pas les revendications du syndicat, mais l’installation du piquet de grève : « la direction a mis des pourtours pour éviter qu’on puisse installer notre chapiteau », explique Tunia Terevaura de O Oe to oe rima. Il aura fallu selon lui, l’intervention de la gendarmerie pour que la direction de l’hôtel libère l’espace. « Ce n’était pas évident qu’on trouve un consensus (…) A 11h30 on a réussi à remettre notre chapiteau. »

Pour le syndicat, il est clair que la victime a tenu « des propos mensongers » contre les ex-salariés de l’Intercontinental, sous l’influence de la direction de l’hôtel. « Ça a été monté de toutes pièces ».

La grève intervient au moment où les candidates au concours Miss France 2020, en Polynésie pour leur préparation, doivent séjourner dans l’hôtel. « La grève sera toujours effective », soutient Tunia Terevaura. « C’est vrai que ça ne tombe pas au bon moment parce que les Miss arrivent mais il fallait que j’agisse. »

infos coronavirus