mardi 11 août 2020
A VOIR

|

Inondations à Papeete : René Temeharo veut trouver des solutions adaptées

Publié le

Publié le 27/12/2017 à 11:13 - Mise à jour le 27/12/2017 à 11:13
Lecture 2 minutes

Plusieurs familles ont été surprises, mercredi matin, par des inondations dans leur foyer. Notamment sur Papeete. 
Interpellée par plusieurs riverains, la mairie indique qu’elle cherche des solutions :  « Sur divers aspects, la configuration de notre ville fait que nous avons des canalisations qui certainement, aujourd’hui, ne sont plus adaptées à la réalité des constructions », explique René Temeharo, chargé de la protection civile et de la sécurité. 

L’adjoint au maire poursuit : « Nous avons un schéma d’organisation que nous avons entrepris. Je suis étonné de voir autant d’incivisme, des caniveaux bouchés, alors que nous avons réalisé des opérations de curage il y a 1 mois et demi. Nous avons mis les moyens, et peu de temps après, on se retrouve dans cette situation, que je déplore. On recherche toujours des solutions adaptées car nous sommes conscients que ceux qui sont proches de la mer, par la force des choses, se retrouvent très impactés. Nous sommes conscients de la situation. Nous allons voir comment reconfigurer nos infrastructures en amont. Il faut qu’on en parle avec le Pays, qui est notre partenaire pour les gros investissements ». 

René Temeharo rappelle que des actions ont déjà été amorcées : « Nous avons déployé une centaine de millions dans le secteur de Vaniniore-Patutoa. Ce n’est pas suffisant mais on est aussi tributaires d’aspects qui ne sont pas de notre fait. On a abîmé notre nature : il y a un impact. On est désolés de la situation, on va réagir pour essayer d’atténuer les impacts. On ne peut pas promettre de tout régler, c’est impossible. (…) On n’a pas envie de prendre des mesures extrêmes. On ne veut pas délocaliser les gens. Le Pays et la commune doivent trouver des solutions adaptées ».
 

Laure Philiber 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Rugby : les jeunes des quartiers prioritaires de Pirae...

Le rugby club de Pirae s’engage pour les quartiers prioritaires de la commune. Toute cette semaine, 38 jeunes se sont initiés au rugby et ont appris les valeurs de l’ovalie. Une découverte pour la plupart. Le club espère motiver ces jeunes à devenir des joueurs au sein de son école.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV