vendredi 16 avril 2021
A VOIR

|

Incendie de Faa’a : la commune lance un appel aux dons

Publié le

Un incendie a ravagé plusieurs habitations à Faa'a ce lundi. 19 personnes se retrouvent sans maison... La commune lance un appel aux dons pour les aider.

Publié le 16/09/2019 à 16:00 - Mise à jour le 16/09/2019 à 16:11
Lecture < 1 min.

Un incendie a ravagé plusieurs habitations à Faa'a ce lundi. 19 personnes se retrouvent sans maison... La commune lance un appel aux dons pour les aider.

4 familles, dont 19 personnes se retrouvent sans maison après l’incendie qui a ravagé plusieurs habitations ce lundi matin à Faa’a. Le maire et son conseil municipal lancent un appel aux dons.

Malgré l’intervention rapide des sapeurs-pompiers, 3 habitations situées à la Cité de l’air ont été entièrement détruites. Les familles ont tout perdu.

Ces familles comptent des enfants, filles et garçons de 4, 10, 13, 14, 15 et 16 ans ; des plus âgés ; 18, 19 et 20 ans et 9 adultes. Une collecte de dons, et plus particulièrement des vêtements ; des chaussures, a été mise en place. Les dons peuvent être déposés :

  • A la Brigade de police municipale à toute heure
  • Au service de la Solidarité au heures d’ouverture, du lundi au jeudi de 7h30 à 15h30 et le vendredi de 7h30 à 14h30.

Pour plus de renseignements, prendre contact auprès d’Ariinui Tarahu, chef de la Brigade de Police municipale au 89 460 810 ou auprès de Heimata Avaemai, chef du service Solidarité au 89 460 620.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.