A VOIR

|

Incendie à la Cité Grand de Pirae : 12 logements évacués et 42 personnes relogées

Publié le

Retour sur l’incendie qui a touché un des immeubles de la Cité Grand mercredi et détruisant entièrement des appartements. À la suite du sinistre, l’évacuation de l’immeuble a été ordonnée. Une quarantaine de personnes se sont ainsi retrouvées sans logement hier soir. Heureusement, une solution provisoire de relogement a été trouvée.

Publié le 17/11/2022 à 17:43 - Mise à jour le 18/11/2022 à 11:18
Lecture 3 minutes

Retour sur l’incendie qui a touché un des immeubles de la Cité Grand mercredi et détruisant entièrement des appartements. À la suite du sinistre, l’évacuation de l’immeuble a été ordonnée. Une quarantaine de personnes se sont ainsi retrouvées sans logement hier soir. Heureusement, une solution provisoire de relogement a été trouvée.


Un incendie s’est déclaré hier, mercredi 16 novembre 2022 à la Cité grand, dans la commune de Pirae. L’incendie est survenu dans l’appartement 108 situé au 1er étage du bâtiment 7. À 14 heures 45, les pompiers de Pirae ont reçu un appel d’alerte et se sont immédiatement rendus sur place pour maîtriser le feu, rejoints par la suite par les pompiers de Papeete. L’incendie n’a fait aucune victime, les dégâts étant exclusivement d’ordre matériel.

Trois appartements ont été complètement ravagés et face à l’intensité de la chaleur, une poutre métallique de support du bâtiment s’est tordue.

Après avoir maîtrisé le feu et effectué une première expertise, l’évacuation du bâtiment entier a finalement été décidée, par sécurité, au cas où le bâtiment risquerait de s’effondrer.

Une décision difficile, mais nécessaire pour la sécurité de tous. Avec toutefois une autre difficulté, celle du relogement des sinistrés. Les occupants ont fait l’objet d’un recensement exhaustif afin de pouvoir établir la typologie des logements susceptibles de les accueillir de manière transitoire dans le parc de l’Office polynésien de l’habitat (OPH) ou celui de l’AISPF ultérieurement.

Au total, une quarantaine de personnes ont rapidement été accueillies hier soir par la paroisse Sainte Trinité de Pirae. La mairie offre le petit-déjeuner et le dîner, le déjeuner est à la charge des occupants. Et si certains attendent de savoir s’ils pourront réintégrer leur logement, d’autres, comme Nathalie Tehahe, qui a déjà subit un sinistre en 2017, attendent plus : “On nous avait aussi mis là provisoirement, et ça rien n’a bougé depuis… J’attends toujours qu’on refasse ma maison. Et je suis encore une sinistrée aujourd’hui… J’aimerai retourner chez moi et qu’on refasse ma maison”.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Des experts ont inspecté le lieu du sinistre afin de déterminer la cause de l’incendie et décider si le bâtiment pourrait plus tard accueillir à nouveau ses locataires. Si la thèse de l’explosion d’une bobonne de gaz a finalement été écartée, celle d’un court-circuit serait actuellement envisagée.

Contactée par la rédaction de TNTV, l’OPH n’a pas souhaité s’exprimer.

Pour précision, la Cité Grand est une résidence de transit appartenant à l’OPH. Elle se compose de 120 logements répartis en 11 bâtiments. 5 sont occupés par des locataires de l’OPH (dont l’immeuble sinistré) et 1 accueille actuellement la Résidence pour Jeunes Travailleurs, en partenariat avec la Délégation pour la prévention de la délinquance de la jeunesse (DPDJ). Les 5 bâtiments restants sont vides, en attente de travaux de réhabilitation prévus pour 2023.