samedi 5 décembre 2020
A VOIR

|

Inauguration d’une fresque murale au CTS

Publié le

Une fresque murale ayant pour thème les profondeurs de l’océan a été inaugurée ce matin au centre de transfusion sanguine (CTS) à Taaone.

Publié le 27/08/2020 à 16:41 - Mise à jour le 27/08/2020 à 16:46
Lecture < 1 min.

Une fresque murale ayant pour thème les profondeurs de l’océan a été inaugurée ce matin au centre de transfusion sanguine (CTS) à Taaone.

Cette action rentre dans un projet solidaire conduit par l’association des donneurs de sang de Polynésie française (l’ADSP) en collaboration avec LDS Charities, la branche humanitaire de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

Cette fresque réalisée par le graffeur Jops permettra d’égayer la salle d’attente et ainsi le quotidien des malades. Ce groupe de solidarité a également fait le don d’équipement médical qui permettra à l’ADSP d’améliorer sa capacité d’intervention au sein des donneurs de sang, ainsi que de renforcer sa structure mobile.

Julien Broult, le chef de service du centre de transfusion sanguine du CHPF en a profité pour faire le point de situation sur la collecte de sang durant cette période de crise sanitaire : « C’est stressant, c’est tendu… Les donneurs ne viennent pas comme avant le confinement. Donc la situation est toujours délicate, il faut gérer ça au quotidien. Mais heureusement, les gens de Polynésie sont des gens extraordinaires et ils viennent lorsque je les appelle. Je n’ai pas de gros soucis d’approvisionnement, mais c’est vrai que l’activité est toujours soutenue. On transfuse toujours autant en Polynésie française, donc je demande aux donneurs de sang de venir régulièrement, 4 fois par an pour les femmes et 6 fois par an pour les hommes ».

infos coronavirus

Covid-19 : le service de réanimation du CHPF soutenu par la réserve sanitaire

Depuis le début de la crise, des réservistes sanitaires de métropole effectuent des missions pour renforcer et soulager les équipes de soignants. 12 d’entre eux, spécialisés en réanimation sont arrivés sur le territoire jeudi dernier. Ils travaillent 24 heures sur 24 heure aux côtés des équipes du CHPF. Une mission sur la base du volontariat.