samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Inauguration de la résidence Uraore

Publié le

Publié le 02/11/2015 à 14:08 - Mise à jour le 02/11/2015 à 14:08
Lecture < 1 min.

Ce complexe de 84 logements intermédiaires a été mis en chantier par le promoteur Synopsis,en août 2014. Cyril Dardel, associé dans le cabinet, a tenu à remercier le Pays sans le soutien duquel ce projet n’aurait pas pu voir le jour. Cette résidence, dont le coût total est de 2,3 milliards Fcfp a bénéficié d’une défiscalisation à hauteur de 1,8 milliard Fcfp, largement rétrocédée aux nouveaux propriétaires, qui bénéficient ainsi d’un prix d’achat s’échelonnant entre 14 millions Fcfp pour un F2 et 20 millions Fcfp pour un F4.
 
Ces logements sont destinés à des jeunes ménages, entre 25 et 35 ans, et disposant d’un revenu inférieur à 400 000Fcfp par mois. Le chantier a permis à 19 entreprises et à 170 travailleurs en moyenne d’être en activité pendant la phase de construction.
 
Tous les logements bénéficient d’une terrasse sans vis-à-vis et de deux places de parking. Les parties communes accueillent des aires de jeux, une piscine et une salle de musculation. L’éclairage des parties communes est assuré grâce à une installation photovoltaïque et l’eau chaude est assurée par chauffe-eau solaire.
 
Le Président a félicité les promoteurs de ce projet et salué leur initiative pour offrir, grâce aux effets positifs de la défiscalisation, des logements au juste prix pour des jeunes ménages en quête d’autonomie. Il s’est dit prêt à continuer à soutenir de telles initiatives.
 

Communiqué de la Présidence de la Polynésie française

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.