fbpx
samedi 7 décembre 2019
A VOIR

|

Il quitte Tahiti pour travailler dans la restauration… à Québec

Publié le

Des emplois plus accessibles, une meilleure rémunération : Rémy Ruaroo a effectué un changement radical dans sa vie. Ce Tahitien a décidé d'aller travailler au Canada, à Québec.

Publié le 21/07/2019 à 13:30 - Mise à jour le 05/08/2019 à 9:20
Lecture < 1 min.

Des emplois plus accessibles, une meilleure rémunération : Rémy Ruaroo a effectué un changement radical dans sa vie. Ce Tahitien a décidé d'aller travailler au Canada, à Québec.

La semaine dernière, un média de Québec expliquait que de plus en plus de restaurants parrainent des cuisiniers internationaux dans leurs démarches d’immigration. Une solution pour combler le manque de main-d’oeuvre et une opportunité que Rémy Ruaroo a saisi.

“C’est une destination qui m’a toujours fait rêver car c’est carrément l’opposé de chez nous”, explique Rémy interrogé par TNTV. Depuis juin, il a intégré l’équipe d’un petit restaurant français à Québec après avoir passé 13 ans à travailler sur un bateau de croisière aux Marquises. C’est via un groupe Facebook que Rémy a trouvé cet emploi, de l’autre côté de la planète.

Le changement est radical. Le Tahitien explique que son île lui manque même si à Québec, la vie est “moins chère”. “Ici il y a tout ce qu’il faut et pour pas trop cher, moins cher qu’à Tahiti.”

La restauration, Rémy a ça dans le sang. “Je vous avoue qu’au début comme ma famille est dans la restauration, je ne voulais pas faire de la restauration. Mais voila c’est dans le sang et ça me va. J’adore faire de bons petits plats.” 

De plus en plus de Polynésiens choisissent de partir pour le Canada. Nombreux sont ceux qui y vont pour les études, et certains restent y vivre. Pourtant à Québec, province du Canada, Rémy n’a pas encore trouvé de communauté tahitienne de laquelle se rapprocher. Il comprend néanmoins ce qui attire ses compatriotes : “la facilité et la stabilité de l’emploi et une rémunération assez conséquente par rapport à chez nous.”

Fruits et légumes : la guerre des marges

Les maraîchers du fenua tirent la sonnette d’alarme. Le 15 février de cette année, sans concertation avec les producteurs, le gouvernement retire tous les fruits et légumes de la liste des PPN et des PGC, à la demande de la fédération générale du commerce. Chaque commerçant devient donc libre de fixer ses prix. Deux syndicats agricoles demandent au gouvernement des marges réglementées pour sauver l’agriculture locale.

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Les étapes à suivre pour l’envoi de colis dans...

À l’approche des fêtes de fin d’année, l’activité des transporteurs dans les îles s’accélère avec une attention redoublée dans la réception et la délivrance des marchandises. Des procédures strictes qui n’empêchent pourtant pas la perte ou la disparition de certains colis.

Célébration de la Journée internationale du handicap

À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, une matinée festive et sportive était organisée au parc Aorai Tinihau. Une quinzaine d’associations s’était réunie pour y participer. Le gouvernement a annoncé plusieurs mesures pour intégrer davantage les personnes handicapées.

Plus de 3 000 offres d’emploi au Sefi en...

Depuis trois ans, l’opérateur principal de l’emploi en Polynésie confirme une embellie dans le secteur. A ce jour, le Sefi a enregistré...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X