lundi 29 novembre 2021
A VOIR

|

Il est enfin arrivé… ruée sur le riz

Publié le

Depuis lundi, plusieurs cargaisons de riz ont été réceptionnées. Si les importateurs tentent tant bien que mal de rassurer la population, certains habitants tentent coûte que coûte de s’approvisionner auprès d’eux. À Fare Ute, l’un des principaux grossistes de la place explique prioriser les livraisons aux magasins et notamment ceux des îles.

Publié le 13/07/2021 à 18:14 - Mise à jour le 13/07/2021 à 18:16
Lecture 2 minutes

Depuis lundi, plusieurs cargaisons de riz ont été réceptionnées. Si les importateurs tentent tant bien que mal de rassurer la population, certains habitants tentent coûte que coûte de s’approvisionner auprès d’eux. À Fare Ute, l’un des principaux grossistes de la place explique prioriser les livraisons aux magasins et notamment ceux des îles.

“Je ne mange pas tellement le taro et le uru, je suis plus habituée à manger le riz”, lance Titaina. Comme elle, ils sont nombreux à avoir fait la queue depuis ce matin chez un importateur. Mais cette attente va se prolonger car la vente a été priorisée.

“Hier j’avais entendu par un oncle de mon mari qu’il avait eu son riz ici. C’est pour ça qu’hier après-midi, je suis venue et j’ai eu un sac de riz, poursuit Titaina. Mais on m’a dit qu’on peut avoir aujourd’hui et ce matin quand je suis venue, on m’a dit qu’il faut revenir à 12h30 et maintenant on n’a pas encore eu parce que le container n’est pas encore arrivé.”

“Ça ne va pas du tout, tempête une autre cliente dans la file d’attente. Il y a du monde qui attend du riz. Le riz est arrivé, mais ça ne va pas rester longtemps ici, tout va partir. Donc je pense que c’est quand même un gros problème qu’il y a en Polynésie en ce moment. Et j’en appelle au Territoire et à l’État de faire quelque chose pour nous, parce qu’on ne peut pas rester comme ça sans riz. On ne peut pas manger des pâtes tous les jours ! Le riz est primordial pour nous, donc faites quelque chose quoi !”

La direction assure que tout le monde pourra être servi, mais il faudra faire preuve de patience. “On limite le quota exprès pour les particuliers afin de pouvoir honorer les commandes des magasins, et en particulier les magasins des îles, explique Odette Wong, la directrice d’une société d’importation. Il y a un bateau qui est arrivé aujourd’hui et il faut laisser le temps de décharger le navire. Ensuite il faut laisser le temps aux manœuvres de dépoter les containers. Donc je pense que la semaine prochaine on pourra encore en livrer.”

D’autres cargaisons devraient arriver dans les prochains jours. Il faudra juste attendre leur déchargement et la livraison dans les magasins.

infos coronavirus