samedi 8 août 2020
A VOIR

|

Hotuarea : deuxième phase de cession de terrains par l’État à la Polynésie

Publié le

Bonne nouvelle pour les familles des quartiers de Hotuarea qui attendent depuis 2007 la construction de leurs logements. Cet après-midi, l’État a rétrocédé au Pays les parcelles de terrains qui longent la piste d’atterrissage à Faa’a. Les premiers coups de pioches sont attendus en mars prochain.

Publié le 05/12/2019 à 16:55 - Mise à jour le 05/12/2019 à 16:56
Lecture 3 minutes

Bonne nouvelle pour les familles des quartiers de Hotuarea qui attendent depuis 2007 la construction de leurs logements. Cet après-midi, l’État a rétrocédé au Pays les parcelles de terrains qui longent la piste d’atterrissage à Faa’a. Les premiers coups de pioches sont attendus en mars prochain.

Dans le cadre de la résorption de l’habitat insalubre et du relogement des habitants de la zone de bande d’arrêt d’urgence de l’aéroport de Tahiti-Faa’a appartenant à l’État, trois grands programmes de constructions de logements sociaux ont en effet, été programmés pour lesquels l’Office Polynésien de l’Habitat (OPH), en sa qualité de maître d’ouvrage délégué, a lancé les travaux dès 2019.

Lire aussi > Hotuarea : l’État rétrocède des terrains à la Polynésie

Les opérations de logements sociaux identifiées sont les suivantes :

  • « Hotuarea Est » : les travaux de la première tranche, comportant 48 logements de type F1 au F5, ont été lancés au début de l’année. Les travaux de la deuxième tranche comportant 52 logements, pourront être lancés après la remise des clés de la première tranche, soit en novembre 2021 ;
  • « Te Ana Mao Nuutere » : les études sont achevées et les autorisations administratives sont en cours pour la construction de 27 logements ;
  • « Village des pêcheurs » : opération supplémentaire, les études ont débuté en février pour la maîtrise d’œuvre qui concernera les équipements de pêche lagonaire avec un ensemble immobilier collectif de 10 appartements de type F3 à F5.

Afin de permettre à l’OPH de justifier la prise en charge des coûts des travaux de constructions de logements sociaux, il doit pouvoir au préalable en maîtriser l’assise foncière. Aussi, l’opération de cession a été dissociée en deux phases, à savoir la cession à titre gratuit d’emprises accordées gratuitement par délibérations de l’Assemblée Territoriale en 1972 et 1976 au profit de l’État.

Les parcelles concernées sont, pour la phase 1 :

Dès l’intégration des sept parcelles de cette deuxième phase dans le patrimoine de la Polynésie française, celle-ci pourra à son tour en céder la propriété à titre gratuit au profit de l’OPH qui maîtrisera ainsi tout le foncier.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV