lundi 26 septembre 2022
A VOIR

|

Herenui Tuheiava sera-t-elle la prochaine Miss France ?

Publié le

Parmi les huit dernières Miss Tahiti, six ont été dauphines de Miss France et une septième, Vaimalama Chaves, a décroché la couronne. Miss Tahiti 2022, elle aussi, veut être sacrée.

Publié le 18/09/2022 à 10:30 - Mise à jour le 18/09/2022 à 10:37
Lecture 3 minutes

Parmi les huit dernières Miss Tahiti, six ont été dauphines de Miss France et une septième, Vaimalama Chaves, a décroché la couronne. Miss Tahiti 2022, elle aussi, veut être sacrée.

Sa force, c’est son naturel. Herenui Tuheiava n’est pas du genre à se tracasser parce qu’on parle d’elle sur les réseaux sociaux. Elle poste beaucoup, surtout sur Instagram, mais regarde peu les commentaires. Et elle ne compte pas modifier cette habitude, pour rester concentrée sur son objectif : sa préparation à Miss France.

Elle s’y est déjà investie. À peine le temps de se remettre de son sacre à Miss Tahiti… et des obligations des lauréates : “On est conviées un petit peu partout et forcément il y a des petits fours sucrés-salés, mais on n’est pas du tout tentées”, glisse-t-elle dans un grand sourire, les jambes en action sur un appareil de musculation.

Pour Herenui, la préparation au concours Miss France passe par des séances régulières de musculation – Photo Mike Leyral

Le sport, c’est tous les jours ou presque, avec les conseils de sa coach Mahana Wohler. Elles veulent modeler le corps de la jeune femme de 23 ans, en insistant sur les jambes et les abdominaux, pour le redoutable passage en maillot de bain.

Mais si le sport est l’activité la plus chronophage, c’est loin d’être la seule avant le grand départ pour Paris, puis la Guadeloupe, où les candidates se prépareront toutes ensemble à la grande soirée du 17 décembre. Herenui Tuheiava apprend les subtilités de la coiffure et du maquillage avec des professionnels. Elle va aussi se constituer une garde-robe pour rester impeccable en toutes circonstances.

Et elle n’oublie pas que le test de culture générale a parfois été fatal à de magnifiques jeunes femmes, les années précédentes. Sa prof Corinne lui propose donc des quiz sur l’actualité, l’histoire ou la littérature. Comme un petit air de retour à l’école pour Herenui qui termine son master de Webmarketing avec le CNAM. Ces questions et ces échanges, parfois au tac-au-tac, l’entraînent aussi à répondre sans être déstabilisée, comme elle devra le faire sur scène à Châteauroux. La cause quelle défendra, si elle est élue ? La jeunesse. Mais, quel que soit leur âge, les Polynésiens seront derrière elle pour le sacre.

infos coronavirus