fbpx
dimanche 16 février 2020
A VOIR

|

Heimiti Teng, déterminée, se prépare pour Miss Chinese international

Publié le

Elle est belle, intelligente et championne de taekwondo, Heimiti Teng, 50e Miss Dragon, représentera la Polynésie le 15 février à l’élection de Miss Chinese International. Elle sera accompagnée par son frère, champion de taekwondo, mannequin et Youtubeur, Teddy Teng.

Publié le 23/01/2020 à 15:16 - Mise à jour le 24/01/2020 à 10:44
Lecture 2 minutes

Elle est belle, intelligente et championne de taekwondo, Heimiti Teng, 50e Miss Dragon, représentera la Polynésie le 15 février à l’élection de Miss Chinese International. Elle sera accompagnée par son frère, champion de taekwondo, mannequin et Youtubeur, Teddy Teng.

7 mois après son sacre, la miss dragon 2019 n’a pas chômé. Fini la fille timide, réservée qui n’acceptait pas son corps qu’elle jugeait trop sportif, trop masculin. A 26 ans, Heimiti de son prénom chinois Li’yanck qui veut dire jolie silhouette a appris à se mettre en valeur. “J’ai appris à marcher avec des talons notamment avec Moe de Moea B l’atelier. C’est lui qui m’a également confectionné des robes que j’apporterai là bas à Hong Kong. Et il y a également Makau Foster de Tamariki Poerani qui m’a gentiment appris les pas de danse pour un ori Tahiti à proposer au talent show là bas.”

Titulaire d’un master en stratégie de management, miss dragon s’est attaquée au point faible de toutes les candidates polynésiennes, la barrière de la langue. “A Hong Kong, il y a deux langues parlées là-bas c’est l’anglais et le cantonnais. C’est différent du mandarin qui se parle généralement dans le monde. J’ai appris un peu de cantonnais pour au moins me présenter parce que je trouvais important quand même de savoir un peu parler de soi dans le pays d’accueil.”

A l’élection Miss chinese internationale, Heimiti fera la démonstration que la femme actuelle est intelligente, féminine et sportive. Elle présentera un show de taekwondo. Ceinture noire, multiples championnes de Polynésie, championne de France, le taekwondo a toujours guidé sa famille. “Je pratique depuis toujours avec ma famille le taekwondo qui est un art martial et pas très connu de la gent féminine. Mais justement c’était important pour moi de montrer qu’on peut faire un sport de combat en étant une fille tout en restant féminine et belle à la fois…”

Crédit Tahiti Nui Télévision

A ses côtés, son talentueux grand frère. Champion de France, vice-champion d’Europe de Taekwondo, youtubeur, ingénieur en énergie, professeur de Maths ou encore top Model à Houston, Teddy Teng a mis tout en œuvre pour nourrir les ambitions de sa jeune sœur. Il est même prêt à vivre à Hong Kong pendant un an, si Heimiti décroche le titre. “J’ai essayé de trouver des opportunités là bas. J’ai déjà commencé aux Etats-Unis donc pourquoi pas viser cette fois-ci l’Asie dans le mannequinat.”

Pour l’association  Dragon, l’écharpe de Miss China n’est pas une contrainte mais une porte qui s’ouvre vers une carrière internationale. “C’est vrai que Linda, une ancienne candidate, est en train de faire carrière à TVB à Hong Kong. Et elle y est déjà depuis un an“, souligne Robert Tanseau.

La 50e miss dragon part à Hong-Kong ce jeudi 30 janvier. Rien ne l’arrête, même pas le coronavirus qui sévit en Chine. Pour Li’Yanck, la victoire ne peut qu’être belle, quand on vient de Tahiti.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

19e Salon de la bijouterie d’art du 10 au...

Pour sa 19e édition, le Salon de la Bijouterie d'art organisé par l'Association "Bijouterie d'Art Polynésien", présidée par Fauura Bouteau, se tient à l'Assemblée de la Polynésie française du lundi 10 février au vendredi 14 février.

Le fabuleux destin de ETO

ETO, sa guitare, son chapeau, son sourire à toute épreuve. Un style inimitable qui ne laisse pas le public indifférent. Hier soir...

Les karuru, abris traditionnels des Tuamotu

Nombreux sont ceux en Polynésie à avoir entendu parler des cases traditionnelles marquisiennes au travers des nombreux festivals depuis 1980. Mais il existe également les abris traditionnel paumotu, un peu moins connus : les karuru.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X