mardi 27 juillet 2021
A VOIR

|

Hao : 5 milliards pour la dépollution des terres

Publié le

Hao doit prendre un virage et tourner une page. C’est l’espoir exprimé par les autorités lors de la visite gouvernementale qui s’est déroulée ce week-end. 5 milliards de Fcfp vont être consacrés à la réhabilitation et la dépollution des terres.

Publié le 27/04/2021 à 17:22 - Mise à jour le 28/04/2021 à 9:24
Lecture 2 minutes

Hao doit prendre un virage et tourner une page. C’est l’espoir exprimé par les autorités lors de la visite gouvernementale qui s’est déroulée ce week-end. 5 milliards de Fcfp vont être consacrés à la réhabilitation et la dépollution des terres.

C’est un accueil magistral que Hao et son tavana, Yseult Butcher, ont réservé à la délégation gouvernementale et aux autorités de l’État, en déplacement sur l’île le week-end dernier.

Ici aussi la situation sanitaire a figé de nombreux projets. Les attentes sont nombreuses. Le conseil municipal souhaite avoir des réponses claires sur les questions de la dépollution des terres et de la réhabilitation de l’ancienne base du CEP. À ce jour, sur 110 000 m3 de terres contaminées par des métaux lourds, 1 dixième est traité.

“Les crédits sont là et la question que nous avons abordé avec l’ensemble du conseil municipal, c’est de savoir comment le faire, indique le haut-commissaire Dominique Sorain. Et de répondre aussi aux interrogations du conseil municipal qui veut que les terres soient dépolluées pour assurer le développement de l’île et que ces terres soient traitées en ayant le maximum de sécurité pour la population. Une quarantaine de millions d’euros sont prévus, ça fait presque 5 milliards de Fcfp. Mais la question aujourd’hui est de rentrer dans la phase pratique de cette opération. Il s’agit maintenant d’avancer rapidement en sécurité, parce que c’est ça qui est important.”

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Hao a-t-elle à présent les cartes en main pour mener à bien sa réhabilitation ? Et le projet aquacole de l’investisseur chinois Wong Chen est-il encore envisagé ?

“Il y a le projet aquacole, c’est vrai. Nous attendons tous des nouvelles. Je pense que dans les jours à venir on aura un peu plus de précisions mais le conseil municipal ne veut pas s’appuyer que sur cette ferme aquacole, explique le président Édouard Fritch. Ils ont envie de développer eux-mêmes par l’agriculture, par l’artisanat, par la culture elle-même qui est une culture riche ici à Hao. Ils ne veulent pas mettre tous leurs œufs dans le même panier. Il faut à mon avis aider Hao à prendre ce virage, accompagner Hao, parce que le rêve de tout le monde, c’est de voir Hao enfin reprendre ses couleurs, être un pays à visiter en Polynésie française.”

La question de l’emploi est également une priorité pour le conseil municipal de cette commune de 1 200 habitants, qui espère freiner l’exode de la jeune génération.

infos coronavirus