lundi 12 avril 2021
A VOIR

|

Handicap : Une cagnotte pour briser l’isolement

Publié le

Pour de nombreuses familles devant gérer une personne handicapée, le problème du transport est récurrent. Des gestes simples se transforment souvent en véritable parcours du combattant. Ainsi, deux mamans ont chacune décidé de lancer une cagnotte en ligne pour financer l'achat d'un véhicule adapté, afin de permettre à leurs enfants de rester connectés à notre société.

Publié le 22/03/2021 à 17:48 - Mise à jour le 23/03/2021 à 9:43
Lecture 3 minutes

Pour de nombreuses familles devant gérer une personne handicapée, le problème du transport est récurrent. Des gestes simples se transforment souvent en véritable parcours du combattant. Ainsi, deux mamans ont chacune décidé de lancer une cagnotte en ligne pour financer l'achat d'un véhicule adapté, afin de permettre à leurs enfants de rester connectés à notre société.

Telle une double peine, Heiani et Roberta, respectivement mamans de Ra’i et Teiva, tous deux atteints d’un handicap lourd, doivent jongler au quotidien pour transporter leurs enfants et ainsi leurs permettre de s’ouvrir à notre société. Avec un poids qui dépasse les 300 kg, le type de fauteuil roulant électrique qu’ils utilisent nécessite automatiquement un véhicule adapté. Avec des premiers prix pouvant atteindre les 4 millions de Fcfp, ces deux mamans font face à un problème récurrent au fenua. 

« Il y a plusieurs cas de personnes, de jeunes adultes ou d’enfants, qui peuvent être déscolarisés, qui ne peuvent plus aller à tel ou tel endroit parce qu’il n’y a pas de moyens de transport, explique Serge Le Naour, le coordinateur du Téléthon en Polynésie. S’ils sont un peu esseulés dans certains districts ou au fond d’une vallée, il n’y a pas de moyens. Donc c’est un peu du cas par cas. Ils vont parfois trouver des solutions avec la mairie, parfois avec des associations, mais ça reste un parcours du combattant pour trouver une solution fiable et sur du long terme pour le transport des personnes handicapées. »

Cliquez sur la photo pour atteindre la cagnotte leetchi de Ra’i. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Même si la CPS prend en charge une partie du matériel médical, ces dotations ne prennent pas en compte l’achat de ce type de véhicule adapté. Un défaut de prise en charge qui complique la vie de ces familles, qu’il est difficile de recenser.  

« Quand il faut aller à un endroit, il faut calculer le temps, il faut prévoir, confie Heiani, la maman de Ra’i. Il y a beaucoup de choses qu’il se dit, qu’il est un poids pour nous, et donc il nous évite en restant à la maison… »

Et quand le problème d’organisation est réglé, les alternatives au fauteuil roulant électrique font parfois plus de mal que de bien.

« Quand on doit sortir, Teiva ne peut pas venir avec nous, puisqu’il préfère son fauteuil électrique que son fauteuil manuel, explique sa maman Roberta. Parce que son fauteuil manuel, il ne peut pas y rester plus de 2 heures, parce qu’il se fatigue. Il aura des difficultés et il aura mal à un moment donné. »

Cliquez sur la photo pour atteindre la cagnotte leetchi de Teiva. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Heiani et Roberta ont donc décidé de passer à la vitesse supérieure en lançant simultanément leurs propres cagnottes en ligne. Une dynamique relativement marginale sur le territoire, mais qui apparemment porte déjà ses fruits.

« On est vraiment touchés de voir des personnes qu’on ne connaît pas du tout, qui ne sont pas forcément sur Tahiti et qui nous envoient 200 euros, confie Heiani. C’est pas une petite somme, et même 20 euros, au final c’est énorme ! »

Ces deux récoltes de fonds, qui se termineront d’ici quelques semaines, devraient à défaut de financer l’ensemble de ces deux véhicules adaptés, au moins sensibiliser le grand public et les institutions sur ce problème du transport. 

Article précédentFenua Access du 22 mars
Article suivantTe Ve’a no te 22 no mati

infos coronavirus