Handicap : à Raiatea, un Tiralo pour faciliter l’accès à la mer

Publié le

Le centre Huma here de Uturoa inaugure son Tiralo, un fauteuil roulant flottant qui permet de transporter une personne à mobilité réduite dans l’eau. Un outil qui facilite la tâche aux moniteurs du centre qui devaient jusqu’ici utiliser des moyens sommaires pour permettre des baignades aux adhérents.

Publié le 14/10/2023 à 17:09 - Mise à jour le 15/10/2023 à 10:50

Le centre Huma here de Uturoa inaugure son Tiralo, un fauteuil roulant flottant qui permet de transporter une personne à mobilité réduite dans l’eau. Un outil qui facilite la tâche aux moniteurs du centre qui devaient jusqu’ici utiliser des moyens sommaires pour permettre des baignades aux adhérents.

Il va changer la vie des moniteurs du centre Huma Here de Uturoa : le Tiralo, un fauteuil roulant de baignade pour les personnes à mobilité réduite. Facile d’utilisation, il roule sur tout type de sol et flotte sur l’eau… Avec lui, l’accès à la mer devient un jeu d’enfant. « Ça nous change la vie parce qu’au niveau des transferts, c’est quand même compliqué. C’est très lourd, explique Charlotte Pinot, ergothérapeute. Toute la journée, on fait des transferts et le transfert piscine avait la problématique de l’eau c’est-à-dire qu’on ne peut pas envoyer tous les fauteuils possibles à l’eau parce que l’air marin et l’eau salées abiment énormément le matériel donc il fallait vraiment un outil anti UV, résistant à l’eau salée. On a bidouillé pendant un moment avec un vieux fauteuil mais ce n’était pas fonctionnel ».

En plus de pouvoir accéder plus facilement aux zones de baignade, les patients pourront également profiter plus aisément d’une balnéothérapie. Antoine, kinésithérapeute au centre Huma Here, explique les avantages d’une manipulation sur un corps en flottaison : « Ça permet d’enlever la flottaison du poids du corps. Kevin par exemple est quelqu’un qui est difficile à verticaliser en position debout dû à un déficit moteur au niveau de ses membres inférieurs. Du coup, le fait d’être dans l’eau, ça permet de décharger le poids du corps, et du coup de pouvoir le verticaliser beaucoup plus facilement. Il est aussi beaucoup plus détendu dans l’eau. On sent que les muscles sont beaucoup moins raides. Ça me permet de le mobiliser beaucoup plus facilement qu’une séance qu’on pourrait faire à sec par exemple. »

Kévin et Antoine. Crédit : Tahiti Nui Télévision

Deux Tiralos sont à la disposition des membres du centre Huma Here ainsi que toutes les personnes à mobilité réduite de la commune. Leur coût de près de 180 000 Fcfp chacun est supporté par la commune de Uturoa.

– PUBLICITE –

Dernières news