lundi 19 avril 2021
A VOIR

|

Grève de la Santé : une sortie de conflit espérée ce week-end

Publié le

Les syndicats ont rencontré le directeur de l’hôpital du Taaone et le ministre de la Santé ce vendredi afin de poursuivre les négociations. Le conflit pourrait prendre fin ce week-end.

Publié le 30/08/2019 à 16:02 - Mise à jour le 03/09/2019 à 9:52
Lecture < 1 min.

Les syndicats ont rencontré le directeur de l’hôpital du Taaone et le ministre de la Santé ce vendredi afin de poursuivre les négociations. Le conflit pourrait prendre fin ce week-end.

Les syndicats ont rencontré la direction de l’hôpital du Taaone ce vendredi matin afin d’avancer sur les points qui relèvent des compétences de l’établissement.

« On est tombés d’accord sur les reclassements, les promotions professionnelles, les congés, tout ce qui est en interne », a confié Mireille Duval, secrétaire générale adjointe CSTP/FO au CHPF.

La rencontre avec le ministre de la Santé, en début d’après-midi, s’est également révélée positive.

« La fin de conflit, on n’y est pas, par contre nous avons eu des réponses satisfaisantes sur certains points, a déclaré Patrick Galenon, secrétaire général CSTP/FO, à l’issue de la réunion. Maintenant il nous reste d’autres points assez importants sur lesquels le ministre doit encore réfléchir, mais bon, j’espère qu’on va sortir du conflit ce week-end. »

De son côté, le ministère de la Santé a dénombré ce vendredi, 14 grévistes (dont 6 à l’Institut de formation des professions de santé Mathilde Frébault), sur un total de 1058 agents, tous services confondus, à la direction de la Santé, et 60 grévistes confirmés au CHPF (Centre hospitalier de la Polynésie française).

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.