vendredi 16 avril 2021
A VOIR

|

Grève à l’Intercontinental : reprise des discussions entre syndicat et direction

Publié le

Dans un communiqué, la direction des hôtels Intercontinental annonce la reprise des négociations avec O Oe to oe Rima et le retrait du point de revendication sur la réintégration des employés suspectés de viol.

Publié le 20/09/2019 à 9:39 - Mise à jour le 23/09/2019 à 9:54
Lecture < 1 min.

Dans un communiqué, la direction des hôtels Intercontinental annonce la reprise des négociations avec O Oe to oe Rima et le retrait du point de revendication sur la réintégration des employés suspectés de viol.

Dans son communiqué, la direction des hôtels Intercontinental annonce que « le syndicat O Oe To Oe Rima a accepté de retirer le point N°1 de leurs revendications qui concernait la réintégration de quatre employés mis à pied à titre conservatoire, car suspectés de viol sur une de leur collègue. Le dépôt d’une plainte pour viol en réunion par cette jeune femme avait entraîné l’ouverture d’une enquête judiciaire. »

La direction rappelle que la mise à pied conservatoire est une mesure « de protection légale lorsque des faits gravissimes sont suspectés, ceci afin d’assurer la sécurité de l’ensemble du personnel, y compris celles des quatre personnes mises en cause. »

Une réunion doit se tenir se vendredi à 14 heures pour discuter des autres points de renvendication. L’inspection du travail y sera représentée.

La direction annonce par ailleurs que le « groupe Beachcomber qui projette de nouveaux investissements sur l’île de Moorea » et reste « plus que jamais impliqué dans le développement touristique de la Polynésie. »

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.