mardi 9 août 2022
A VOIR

|

Grève à l’hôpital: le gouvernement avait proposé un rendez-vous pour négocier

Publié le

Publié le 04/11/2017 à 19:56 - Mise à jour le 04/11/2017 à 19:56
Lecture < 1 min.

Demain, une grève illimitée devrait débuter dans les hôpitaux de Polynésie. Ce dimanche, Marc Lévy – président du syndicat des praticiens hospitaliers de Polynésie française (SPHPF) – déclarait dans les journaux de TNTV que, depuis trois semaines le gouvernement “refuse de gérer ce dossier et de nous recevoir”.

Pourtant, selon nos informations un échange de mail entre le ministre de la Santé et Marc Lévy met à mal les déclarations du syndicalistes. En réponse à un mail du 3 novembre de Marc Lévy qui se plaignait de ne pouvoir organiser un rendez-vous en urgence avec le ministère avant la fin du préavis, Jacques Raynal a répondu ce dimanche après-midi que deux rendez-vous avaient été proposés au SPHPF (le 31 octobre et le 3 novembre). “Je rappelle que vous avez décliné le proposition de ces deux rendez-vous (…) transmis par la chef de cabinet du ministère”, écrit le ministre avant de conclure: “Je n’avais alors aucune raison de rester en attente d’une proposition de rencontre de votre part”. Dans les coulisses du gouvernement on ne cache pas son agacement face à cette attitude. 

Une assemblée générale des praticiens aura lieu ce lundi à 8 heures à l’hôpital au cours de laquelle le SPHPF appellera à la grève illimitée.
 

Bertrand Parent

 

infos coronavirus