fbpx
samedi 25 janvier 2020
A VOIR

|

Gestion des colis : une organisation extraordinaire

Publié le

Publié le 18/12/2017 à 14:20 - Mise à jour le 18/12/2017 à 14:20
Lecture 2 minutes

Ils agissent dans l’ombre, comme les lutins du père Noël. Les agents de l’office des postes et des télécommunications (OPT) travaillent d’arrache-pied à quelques jours des fêtes de fin d’année.

Dans le gigantesque centre de tri située à Motu Uta, à Papeete, plus de 11 000 colis ont été gérés depuis le début du mois. En tout, 20 000 pièces sont attendues.

Chaque année, l’OPT a mis en place une organisation spécifique pour faire face. Moana Pihatarioe, un agent, détaille :

« Comme chaque année, à cette période, les envois sont multipliés par trois. Nous avons embauché quatre CDD en plus. Nous avons embauché plus de monde pour aller plus vite dans le traitement des envois. Ces personnes vont rester avec nous jusqu’à mi-janvier. La haute-saison s’étend d’octobre à février. »

En période de fêtes, 6000 colis sont traités par semaine. Pour suivre le rythme, une autre alternative a été proposée par la direction de l’OPT : l’échange de métier.

Kevin Gatata, employé des postes aux Tuamotu, est venu prêter main forte à ses collègues de Papeete :

« Nous venons aider nos collègues et cela nous permet de voir autre chose aussi au lieu de rester tout le temps dans notre bureau. C’est aussi un dispositif qui améliore le service apporté à nos clients. »

Lettres, vélo et jouets en tout genre : ils sont tous traités par les agents de l’OPT. Ces derniers sont épaulés dans leur tâche par les douaniers qui effectuent des contrôles ponctuels afin de déceler des produits prohibés. Ces interdits n’arriveront pas malheureusement, sous le sapin.

Rédaction web avec Naea Bennett

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X