samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Gestion de la crise sanitaire : un préavis de grève générale va être déposé

Publié le

Un préavis de grève générale doit être déposé dans les heures qui viennent par les principales organisations syndicales de salariés : a CSTP / FO, la CSIP, O oe to oe rima, et Otahi. En cause : la gestion de la situation sanitaire.

Publié le 27/08/2020 à 15:13 - Mise à jour le 27/08/2020 à 16:20
Lecture < 1 min.

Un préavis de grève générale doit être déposé dans les heures qui viennent par les principales organisations syndicales de salariés : a CSTP / FO, la CSIP, O oe to oe rima, et Otahi. En cause : la gestion de la situation sanitaire.

Nos confrères de La Dépêche de Tahiti l’annonçaient ce jeudi matin : une grève générale se profile. Les syndicats estiment, mentionne le préavis que nous nous sommes procurés : « que les autorités n’ont pas accordé à la santé du Pays autant de valeur qu’aux prévisions économiques » et que « la sécurité sanitaire n’est plus correctement assurée« .

Parmi les 7 points de revendication : la protection du bien-être des salariés et de leurs familles, la remise en place d’une quatorzaine stricte, l’installation de caméras thermiques à l’aéroport, la distribution de masques gratuits aux élèves et étudiants, les fermetures des établissements scolaires au-delà de deux cas avérés…

Des revendications que les syndicats présenteront à la presse vendredi en fin de matinée.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.