lundi 26 septembre 2022
A VOIR

|

Communiqué

Gendarmeries : 38 jeunes Polynésiens s’engagent comme sous-officiers

Publié le

La gendarmerie de Polynésie française intègre 38 jeunes Polynésiens lauréats de la sélection de recrutement des sous-officiers du corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie nationale (CSTAGN) qui ont signé la semaine dernière leur acte d'engagement en gendarmerie nationale.

Publié le 05/09/2022 à 15:02 - Mise à jour le 06/09/2022 à 9:42
Lecture < 1 min.

La gendarmerie de Polynésie française intègre 38 jeunes Polynésiens lauréats de la sélection de recrutement des sous-officiers du corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie nationale (CSTAGN) qui ont signé la semaine dernière leur acte d'engagement en gendarmerie nationale.


26 femmes et 12 hommes âgés de 19 à 37 ans et originaires des différents archipels de la Polynésie française, ont quitté le Fenua dimanche 4 septembre pour rejoindre l’école de gendarmerie de Rochefort (Charente-Maritime). Ils suivront une formation initiale en qualité d’élève sous-officier dans l’une des 4 spécialités pour laquelle ils ont postulé.

19 d’entre-eux seront formés dans la spécialité administration et gestion du personnel,  15 autres dans le domaine de la gestion logistique et financière, 3 dans la spécialité restauration collective, et 1 candidat dans la filière affaires immobilières.

Dès cette semaine, les élèves polynésiens intégreront la 71e promotion du brevet élémentaire de spécialiste (BES), pour suivre une formation de 6 à 10 mois selon la spécialité choisie, avant de recevoir leur affectation en métropole.

Le recrutement CSTAGN continue d’attirer les jeunes du Fenua. 573 candidats sont inscrits à la prochaine sélection de recrutement qui aura lieu à la Présidence, demain mardi. La Polynésie française sera, pour la 3e année consécutive, le plus important centre d’examen de France.

infos coronavirus