mercredi 3 mars 2021
A VOIR

|

Gaz : la grogne monte

Publié le

Publié le 03/06/2015 à 13:15 - Mise à jour le 03/06/2015 à 13:15
Lecture 2 minutes

Ce jeudi, SDA a vendu 1120 bonbonnes de gaz au prix de 2964 Fcfp l’unité. Une vente exceptionnelle organisée suite à des agressions dans les magasins. « On ne peut pas livrer tout le monde. Et pour éviter le mécontentement des gens, on a préféré, au niveau sécurité pour les équipages, on a préféré faire revenir des camions, avoir la collaboration de la police de Punaauia pour fournir un maximum de personnes en un minimum de temps et satisfaire le maximum de personnes », explique Christophe Laise, directeur des moyens généraux chez SDA.  L’entreprise a limité les achats à deux bonbonnes par famille. Pas de quoi contenter toute la population donc, mais un bref soulagement tout de même pour certains.

La grève chez Gaz de Tahiti dure depuis plus de 20 jours et, même si les syndicats nient avoir voulu prendre en otage la population, la situation devient critique. Et la grogne monte… Venu acheter du gaz, un homme témoigne : « Il y a déjà eu deux bagarres : une à Faaa, une à Papenoo. Je trouve lamentable d’en arriver à ce point-là. Au bout d’un moment, les gens vont en avoir marre, et ça va exploser », pressent-il. 
Un chauffeur de SDA, Hiro Lichon raconte également : « Les gens ont commencé à s’énerver devant tout le monde. Comme on leur a dit que la plupart des bonbonnes de gaz étaient réservées dans les magasins. Et quand ils ont attendu, pendant une heure, on leur a dit qu’il n’y avait plus de gaz. Donc ils ont commencé à s’énerver et à dire des grossièretés. On a arrêté la livraison et on est retournés sur Gaz de Tahiti. »

M.K (Images/Interviews : Matahi Tutavae et Tauhiti Tauhiti Tauniua Mu San)

Christophe Laise, directeur des moyens généraux chez SDA

infos coronavirus