lundi 25 mai 2020
A VOIR

|

Gambier : il rénove la maison en chaux d’un ancien roi

Publié le

Aux Gambier, sur la petite île de Akamaru qui compte a peine une trentaine d'habitants, vit un homme à part. Un natif de l’île qui est revenu 40 ans après son départ pour Tahiti. A son retour, il avait un rêve, rénover la maison du roi Maputeoa sur un terrain familial. Aujourd'hui, il est tellement fier du résultat qu’il ne sort de sa maison qu'occasionnellement.

Publié le 05/04/2020 à 10:17 - Mise à jour le 05/04/2020 à 10:18
Lecture < 1 min.

Aux Gambier, sur la petite île de Akamaru qui compte a peine une trentaine d'habitants, vit un homme à part. Un natif de l’île qui est revenu 40 ans après son départ pour Tahiti. A son retour, il avait un rêve, rénover la maison du roi Maputeoa sur un terrain familial. Aujourd'hui, il est tellement fier du résultat qu’il ne sort de sa maison qu'occasionnellement.

A Mangaréva, les missionnaires catholiques ont fait découvrir la chaux aux habitants de l’archipel vers le milieu du XIXe siècle. Cela leur a permis d’ériger des cathédrales et des églises. Mais ce savoir a également permis aux habitants de construire des maisons en dur.

Il y en a 24 sur l’île de Akamaru. La plupart ont été abandonnées suite à l’exode des populations vers Tahiti.

Aujourd’hui, ils sont de plus en plus nombreux à retourner sur leurs terres et beaucoup veulent mettre en valeur cet héritage du passé.

Crédit Tahiti Nui Télévision

Certains ont même investi toutes leurs économies pour rénover ces bâtisses. « Cette maison a été construite pour un des derniers rois de Akamaru. Pendant la construction, le roi est mort et les travaux se sont arrêtés », raconte Pierre, habitant des Gambier.

En 2011, le rêve de Pierre est devenu réalité : il a rénové cette maison secondaire du roi Maputeoa en apportant quelques modifications personnelles pour améliorer son confort. Depuis qu’il a emménagé, il ne sort que très rarement : « Dans la vie je crois qu’il faut savoir oser et là tout le monde apprécie ! »

A Akamaru, Pierre a inspiré ses voisins qui ont commencé à déblayer leur terrain…

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV