dimanche 25 août 2019
A VOIR

|

Frustrés et en colère, les touristes américains estiment être “pris en otage”

Publié le

Publié le 22/05/2017 à 14:11 - Mise à jour le 22/05/2017 à 14:11
Lecture 2 minutes

“Les retours je les ai eu  très rapidement, quasiment dès le début de la grève” indique Christopher Kozely, Consul des Etats Unis à Tahiti. “Les Américains sont déçus et ne comprennent pas” assure le représentant américain. Et pour cause: “Aux Etats Unis, la possibilité de faire grève comme cela, ne fait pas partie des mœurs”.

Les américains qui viennent visiter Tahiti, ne sont pas tous Texans, et rois du pétrole. La plupart font partie de la “middle class” et un voyage à Tahiti représente pour eux une belle somme, synonyme de sacrifices pour se payer un tel voyage. Et une fois arrivés, il s’aperçoivent que la “terre promise” est en proie à des agitations sociales qui vont bouleverser leurs vacances. Celles dont ils ont rêvé peut être, durant toute une vie, et économiser pour se les offrir.

“Les vacances type des Américains à Tahiti, c’est de faire les îles, puis revenir sur Tahiti et partir. Sauf que là, ils arrivent sur une première île, ils sont bloqués, et ne peuvent pas mettre à profit leurs vacances pour voir d’autres îles. Ils sont déçus, frustrés et fâchés. Et certains regrettent d’être venus.”

Selon leurs propres termes, “ils sont pris en otages”. Ce sont les mots qui reviennent le plus souvent lors d’échanges téléphoniques que Christopher Kozely a eu avec ses compatriotes coincés en Polynésie. “Ils ne comprennent pas, ils me disent, ‘on vient ici et on est pris en otage. On ne peut pas faire ce que l’on veut, et on ne peut pas rentrer chez nous.” Certains parlant même de porter plainte à leur retour aux Etats Unis, comme d’autres l’ont fait lors des blocages de 2010, auprès de la justice américaine.

Et ce n’est pas anecdotique. La démarche peut avoir des répercussions que l’on ne mesure pas. “Si ils déposent plainte contre les responsables syndicaux qui ont déclenché la grève, ceux-ci  peuvent se voir incarcérés lors d’un transit aux Etats Unis et trainés devant les tribunaux pour détention de personnes contre leur gré.”

Visiblement remonté, le consul analyse la situation comme étant “déplorable. On a eu la chance d’avoir Obama qui a boosté la destination et la réputation de Tahiti dans le monde entier, des gens travaillent dans l’ombre pour vendre la destination, s’investissent et cela est gâché par quelques individus.”

Si Christopher Kozely concède toutefois qu’il y a eu “des efforts concernant des vols qui ont été maintenus sur Raiatea et Bora Bora”, Il a eu par contre des retours de Tikehau, où des touristes bloqués, essayant de trouver une embarcation pour revenir sur Tahiti se voyaient proposer de regagner Tahiti à bord de poti marara, “Ce qui était illégal et mettait en danger leur vie. Imaginez si des touristes américains s’étaient noyés parce qu’ils avaient essayé de regagner Tahiti à bord de telles embarcations. Et certains l’ont fait… cela m’a été confirmé” assure-t-il.
 

Rédaction Web avec Laure Philiber et Tauhiti Tauniua Mu San

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Super Aito : Steeve Teihotaata compte bien conserver son...

Ce samedi sur Tahiti Nui Télévision, vous pourrez suivre en direct le Super aito 2019. Plus de 160 rameurs sont attendus pour la "course V1" de l’année. Parmi eux, le champion en titre Steeve Teihotaata :

Comment lutter contre les “fake news” ?

Si les fausses informations circulaient déjà bien avant l’avènement des réseaux sociaux, depuis leur arrivée, on ne compte plus le nombre d’intox. Véritable fléau, les "fake news" font hélas partie du quotidien des internautes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV