French Bee souffle ses 5 bougies de présence au fenua

Publié le

Ce vendredi, French Bee fêtera les 5 ans de son premier vol vers le fenua, le 12 mai 2018. Depuis, même si la crise Covid a marqué une forte zone de turbulences, la compagnie s'est ancrée dans le paysage aérien Polynésien.

Publié le 10/05/2023 à 17:57 - Mise à jour le 11/05/2023 à 9:19

Ce vendredi, French Bee fêtera les 5 ans de son premier vol vers le fenua, le 12 mai 2018. Depuis, même si la crise Covid a marqué une forte zone de turbulences, la compagnie s'est ancrée dans le paysage aérien Polynésien.

12 mai 2018. Pour la première fois, un avion de la compagnie French Bee atterrit au fenua. À son bord, 327 passagers ont participé au vol inaugural. Des vols low cost qui ont rapidement conquis les Polynésiens, et qui font désormais concurrence aux deux autres compagnies aériennes historiques. Si les débuts ont été bons, la crise Covid a coupé les ailes de la toute jeune compagnie.

« L’atout que nous avons début 2020, c’est que la compagnie a des fondamentaux financiers sains, en tant que jeune compagnie, se souvient le PDG de French Bee et Air Caraïbes Marc Rocher. Nos avions sont performants, puisque nous avons choisi de n’opérer que des Airbus A350, le meilleur avion de sa génération » .

Arrive la pandémie mondiale. Pas de quoi tuer la compagnie dans l’oeuf. « Nous avions des atouts pour s’adapter et survivre » , assure-t-il. French Bee a notamment opéré la plus lourde évacuation sanitaire jamais vue depuis la Polynésie durant la crise.

– PUBLICITE –

La bénédiction du Père Christophe sur le tarmac (Crédit Photo : TNTV)

Les débuts ont aussi été difficiles pour les clients, qui ont souvent dû faire preuve de patience en raison de retards et de problèmes techniques. « Les aléas du métiers » , estime Monica Chouque, Attachée commerciale de French Bee à Tahiti. « C’est vrai que nous sommes une petite équipe, mais nous sommes toujours présents pour aider les passagers. Après les années Covid, nous sommes toujours là » , clame-t-elle fièrement.

Aujourd’hui, la flotte compte 6 avions et son taux de remplissage est en moyenne de 85% sur la liaison Papeete-Paris, avec environ 1200 passagers transportés par semaine. Une belle lancée que French Bee compte bien poursuivre en Polynésie.

« Notre programme est constant depuis plus d’un an, avec traditionnellement trois fréquences par semaine sur la Polynésie, lance la Directrice générale de French Bee Muriel Assouline. Dans l’avenir, avec le développement touristique, si on a la possibilité de rajouter des fréquences, on s’adaptera » .

Dernières news