samedi 8 mai 2021
A VOIR

|

Freddy Tupuai, profession coursier

Publié le

Freddy Tupuai a monté son entreprise de coursier il y a trois ans. Ne trouvant pas de travail, l'idée lui est venue alors qu'il s'occupait déjà de faire les courses pour sa famille et d'expédier leurs colis dans les îles.

Publié le 16/12/2019 à 18:30 - Mise à jour le 03/02/2020 à 13:41
Lecture < 1 min.

Freddy Tupuai a monté son entreprise de coursier il y a trois ans. Ne trouvant pas de travail, l'idée lui est venue alors qu'il s'occupait déjà de faire les courses pour sa famille et d'expédier leurs colis dans les îles.

Il est 7 heures du matin, Freddy Tupuai et son assistant livrent des colis sur le Cobia 3. Des denrées pour les atolls de Arutua, Makemo et Kaukura. Cela fait 3 ans qu’il exerce le métier de coursier.

« J’étais fiu d’enchaîner CDD sur CDD, raconte-t-il. Après avec la naissance de mon petit, on a décidé que je resterai à la maison pour garder le petit. Mais après, pour revenir dans la vie active, ça a été très difficile. Entre temps, je faisais les courses pour la famille. Quand ils avaient besoin, j’expédiais sur Raiatea ou bien sur Makemo. C’est de là qu’est venue l’idée de monter ma société. Du coup j’en ai parlé à la famille en leur disant que je continuerai de faire leurs courses, par contre je vais demander à être payé. Ils étaient d’accord, et ça a commencé comme ça, il y a maintenant bientôt trois ans. »

Freddy n’a pas de temps à perdre, il doit récupérer d’autres colis pour les expédier sur un autre bateau. L’activité ne manque pas, et il faut parfois refuser certaines commandes. Il fait alors appel à ses confrères.

« Nous on préfère s’entraider, explique-t-il. C’est-à-dire que si je ne peux pas répondre à la demande, je recommande aux clients d’aller vers un autre coursier que je connais très bien, dont je sais qu’il fait du bon boulot. Je préfère donner la solution à ce client, au moins il aura son produit acheminé vers lui. Mais ce qui est essentiel, c’est qu’on n’a pas peur que le client aille vers l’autre parce qu’il est habitué de travailler avec nous. Il ira juste pour un coup avec le copain, mais après il reviendra toujours vers nous parce que la relation de confiance est installée. »

infos coronavirus