mercredi 14 avril 2021
A VOIR

|

Français, reo Tahiti… et anglais dans l’application Reo

Publié le

Téléchargée plus de 50 000 fois, l'appli Reo s'ouvre aux anglophones...

Publié le 03/03/2021 à 16:22 - Mise à jour le 03/03/2021 à 16:35
Lecture 2 minutes

Téléchargée plus de 50 000 fois, l'appli Reo s'ouvre aux anglophones...

La version trilingue et de l’application Reo et du site Web.reo.pf est disponible.

Reo est une version numérique du lexique papier trilingue Tahitien-Français-Anglais de 2019, dans les 2 modes, en application mobile et en mode connecté. Ce lexique, riche de 17 000 entrées est constitué de la base lexicale de l’Académie tahitienne, Fare Vâna’a, additionné des néologismes, de propositions de mots, ainsi que des termes et expressions issus des travaux de la cellule Reo Tahiti du Service.

L’outillage numérique est de loin le plus adapté à l’ère technologique, et il conditionne la survie des langues à moyen terme, estime le conseil des ministres dans son compte-rendu.

Le créateur de l’application Reo, Peter Meuel, est un jeune développeur polynésien. Il rêvait d’une application pratique qui lui permettrait d’apprendre sa langue sans se trimbaler des kilos de dictionnaires sur le dos. « Quand j’étais en métropole, je voulais garder un lien avec ma langue mais je ne pouvais pas le trouver dans ma poche. J’ai acheté tous les dictionnaires, celui de l’Académie, de Yves Lemaître, mais rien ne passait dans ma poche donc j’étais très frustré. Je faisais des applications mobiles, donc quand je suis rentré en Polynésie, je me suis dit que j’allais créer cette application« , confiait-il à TNTV en 2017 au lancement de l’application.

Depuis sa remise à jour, en 2016, le dictionnaire de l’académie tahitienne fait apparaître plus de 2 016 000 recherches. Depuis son lancement en 2017 l’application bilingue Reo du Service de la traduction et de l’interprétariat a été téléchargée plus de 50 000 fois.

Depuis son lancement après travaux le 20 janvier 2021, le site web de l’académie des Marquises a reçu plus de 28 000 visites.  

Les autres sujets au compte-rendu du conseil des ministres

-Rapport annuel d’exécution de la coopération Union Européenne – Polynésie française
-Stratégie polynésienne de participation aux organisations régionales de gestion des pêches (ORGP)
-Développement de la filière bois locale: loi du Pays relative à l’exploitation forestière de propriétés privées plantées en pin des Caraïbes
-Dispositif de soutien à l’activité des croisiéristes : fixation du montant de la taxe pour le développement de la croisière 2021 à 50 Fcfp par escale touristique
-Reconduction du dispositif d’exonération de la taxe de mise en circulation pour les véhicules neufs destinés aux îles autres que Tahiti et Moorea

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie
-Modification de l’arrêté d’application des conditions d’octroi de la licence de transport aérien
-Programme Fenua en mouvement
-Modification de l’arrêté relatif aux mesures d’entrée et de surveillance sanitaire des arrivants en Polynésie française
-Mise en œuvre du don de jours de congé dans l’administration
-Création du premier Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique (ITEP) en Polynésie française et mise en place d’une convention de partenariat avec l’AEIS

infos coronavirus