lundi 12 avril 2021
A VOIR

|

« Fragile amélioration » de l’économie polynésienne, selon l’IEOM

Publié le

Publié le 16/04/2015 à 9:11 - Mise à jour le 16/04/2015 à 9:11
Lecture 2 minutes

L’institut d’émission d’outre-mer (IEOM) vient de publier une note sur l’économie polynésienne en 2014. L’institut souligne une légère amélioration, qualifiée de « fragile ». 
« L’économie polynésienne montre en 2014 de timides signes d’amélioration. Le redressement des finances du Pays et la relance de la commande publique ont créé des perspectives plus favorables, comme l’a traduit l’amélioration du climat des affaires. Les chefs d’entreprise jugent la situation conjoncturelle moins dégradée et se montrent plus confiants sur le moyen terme. Ils restent néanmoins prudents et l’investissement comme les créations d’emplois tardent à s’affermir. Autre signe d’amélioration, la consommation des ménages est mieux orientée qu’en 2013 et le marché du travail tend à se stabiliser. Ainsi, pour la première fois depuis six ans, l’emploi cesse de reculer », écrit l’IEOM.

L’institut note des améliorations dans le secteur primaire, mais aussi dans celui du BTP. « Le secteur primaire se redresse, porté par les bonnes performances de la pêche et de la perliculture, qui retrouvent de l’élan à l’exportation. La situation s’améliore également dans le BTP, qui bénéficie d’une commande publique soutenue. L’activité touristique connaît un regain : la fréquentation progresse sensiblement, portée par le dynamisme de la croisière et la présence accrue des paquebots internationaux. Dans ce contexte, l’activité bancaire est contrastée : le financement des entreprises reste morose, tandis que la collecte nette d’épargne connaît un net rebond », note l’IEOM. 

La publication de l’IEOM en intégralité :

infos coronavirus