dimanche 14 août 2022
A VOIR

|

Forte affluence au vaccinodrome de la présidence

Publié le

Après plusieurs semaines de suspension, le vaccinodrome de la présidence a rouvert ses portes ce samedi. Les Polynésiens sont venus en masse pour leurs doses de rappel ou leurs premières doses. Mis en place depuis peu sur le territoire, le pass sanitaire est la principale raison qui a poussé certains à sauter le pas de la vaccination.

Publié le 04/12/2021 à 16:49 - Mise à jour le 05/12/2021 à 10:38
Lecture < 1 min.

Après plusieurs semaines de suspension, le vaccinodrome de la présidence a rouvert ses portes ce samedi. Les Polynésiens sont venus en masse pour leurs doses de rappel ou leurs premières doses. Mis en place depuis peu sur le territoire, le pass sanitaire est la principale raison qui a poussé certains à sauter le pas de la vaccination.

Les chiffres de la vaccination continuent d’augmenter : aujourd’hui, plus de 70% de la population âgée de plus de 12 ans a effectué sa première dose de vaccin anti-covid. C’est pour répondre à la demande grandissante que le vaccinodrome de la présidence a rouvert ses portes ce samedi : “nous avons prévu durant tout le mois de décembre, jusqu’à avant Noël, d’ouvrir le vaccinodrome à la présidence trois samedis de suite, aujourd’hui et les deux suivants”, précise Manutea Gay, membre de la plateforme covid-19. “Nous invitons bien sûr l’ensemble de la population à venir ici parce que c’est beaucoup plus fluide, on est le samedi, on a plus de temps. Et c’est vrai que nos centres de vaccination de la semaine qui sont pérennes sont assez chargés en ce moment”.

En plus du vaccin anti-covid, les personnes venues ce matin se sont vues proposées le vaccin contre la grippe. La priorité des autorités sanitaires est néanmoins de prévenir une nouvelle vague de contamination de la covid, alors que le nouveau variant Omicron inquiète de plus en plus : “nous allons intensifier les contrôles à l’aéroport : toute personne qui arrive va être testée et tous les tests vont être analysés pour essayer de chercher parmi les personnes qui sont testées positives si quelque part, il n’y a pas le variant Omicron”, affirme Daniel Ponia, responsable de la vaccination anti-covid. “Nous incitons encore la population à se protéger contre le Delta mais également contre l’Omicron pour éviter de se retrouver dans la même situation que l’an passé”.

A l’origine de ce regain de popularité du vaccin anti-covid auprès des Polynésiens : la mise en application récente du pass sanitaire et les nouvelles modalités pour se rendre dans les îles et à l’étranger, alors que les fêtes de fin d’année approchent…

infos coronavirus