dimanche 27 septembre 2020
A VOIR

|

Fonction publique : Bientôt la possibilité de donner des jours de congé

Publié le

Un projet de délibération a été présenté et adopté en Conseil des ministres instituant le don de jours de congé dans la fonction publique de la Polynésie française, afin de permettre de s’occuper d’un enfant ou d’un proche dont la santé est altérée au-delà du nombre de jours de congé acquis.

Publié le 03/09/2020 à 9:10 - Mise à jour le 03/09/2020 à 9:31
Lecture 2 minutes

Un projet de délibération a été présenté et adopté en Conseil des ministres instituant le don de jours de congé dans la fonction publique de la Polynésie française, afin de permettre de s’occuper d’un enfant ou d’un proche dont la santé est altérée au-delà du nombre de jours de congé acquis.

La loi métropolitaine du 9 mai 2014 a institué au profit des salariés de droit privé, la possibilité pour ces derniers, et en accord avec leur employeur, de faire un don de jours de repos au bénéfice d’un de leurs collègues relevant de la même entreprise, qui assume la charge d’un enfant âgé de moins de 20 ans atteint d’une maladie, d’un handicap ou victime d’un accident d’une particulière gravité rendant indispensables une présence soutenue et des soins contraignants.

Les dispositions de cette loi ont été étendues à la fonction publique territoriale métropolitaine par deux décrets du 28 mai 2015 en ouvrant également le bénéfice de ces dons de jours de repos aux agents venant en aide à un proche atteint d’une perte d’autonomie d’une particulière gravité ou présentant un handicap. Ils sont réalisés de manière anonyme et sans contrepartie. Les agents donateurs étant libres du nombre de jours qu’ils souhaitent céder et les agents bénéficiaires continuant de percevoir leur rémunération.

Le statut de la fonction publique de la Polynésie française ne permettant pas actuellement à un agent titulaire de la fonction publique de la Polynésie française ou un fonctionnaire détaché auprès de celle-ci, de s’occuper d’un enfant ou d’un proche dont la santé est altérée au-delà du nombre de jours de congé acquis, un projet de délibération instituant le don de jours de congé dans la fonction publique de la Polynésie française a été présenté et adopté en Conseil des ministres.

Les modalités d’application seront fixées ultérieurement par un arrêté pris en Conseil des ministres, notamment en ce qui concerne la formalisation du don de jours de congé et de la demande du bénéfice de jours cédés, ainsi que la gestion de ceux-ci. Le conseil supérieur de la fonction publique de la Polynésie française, dans sa séance du 11 août dernier a émis un avis favorable à l’unanimité sur ce projet de texte.

Les autres sujets dans le compte-rendu du Conseil des ministres :
– Élargissement des secteurs d’activité éligibles au DIESE et au DESETI
– Subvention de fonctionnement en faveur d’Initiative Polynésie française
– Subvention d’investissement en faveur de la SOFIDEP au titre de ses opérations de prêt à la relance d’entreprise
– Baisse des tarifs des loyers du domaine privé du Pays pour les projets contribuant au développement durable et à l’économie numérique
– Tarifs d’affranchissement postal
– Projet de loi du Pays relatif au contrat d’apprentissage au sein des services et des établissements publics de la Polynésie française
– Présentation du dossier de candidature des îles Marquises à l’UNESCO devant le Comité national des biens français du patrimoine mondial
– Valorisation des déchets alimentaires par éco-digesteur
– Diffusion de spots à la télévision présentant le dispositif d’accueillant familial
– Création et fonctionnement de la commission d’agrément des candidats à l’adoption
– Subventions de fonctionnement en faveur d’établissements publics d’enseignement
– Sport scolaire : subventions en faveur de la CSSU et de l’USSP
– Subventions de fonctionnement aux associations de jeunesse
– Point sur le Réseau des Aires Marines Educatives de Polynésie française : bilan 2019-2020 et perspectives

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV