vendredi 23 août 2019
A VOIR

|

Feux d’artifice : comment protéger vos chiens

Publié le

Publié le 26/12/2018 à 14:57 - Mise à jour le 26/12/2018 à 14:57
Lecture 2 minutes

Les feux d’artifices sont souvent le moment fort de la soirée du Nouvel An, venant illuminer le ciel aux douze coups de minuit. Mais mal manipulés, ces produits composés de poudre noire peuvent parfois conduire aux urgences.
 
Pour éviter les drames, leur commercialisation a été plus strictement encadrée ces dernières années. Déjà, les mineurs ne peuvent en acheter. Ensuite, “la vente libre est interdite”, explique Bastien Ponceblanc, artificier professionnel qui tient notamment un stand près du salon de Noël, à Mama’o.
 
“Si vous venez, vous allez trouver notre vendeur qui va vous sensibiliser sur le produit et qui va vous expliquer comment se servir du produit. Vous ne pouvez pas vous servir, vous êtes obligé d’attendre votre tour pour que notre vendeur vous serve.”
 
Après, dans la pratique, tout le monde peut aujourd’hui jouer les artificiers d’un soir, à condition d’utiliser du matériel homologué et de respecter strictement les règles d’utilisation indiquées sur l’emballage.
 
De nombreuses les familles polynésiennes y consacrent d’ailleurs une partie de leur budget de fêtes. “On a le client qui va venir pour acheter ses petits feux d’artifice pour égayer sa soirée, là on va être en 5 000 et 10 000 Fcfp, poursuit Bastien. Après on a le client qui veut être artificier d’un soir et qui va nous commander un feu d’artifice clé en main. De là, on peut partir de 40 000 Fcfp à 200 000 Fcfp.”
 
Mais les animaux, eux, ne sont pas à la fête. Particulièrement les chiens, effrayés par les détonations. Pour ceux-là, deux solutions s’offrent aux maîtres : les enfermer dans une pièce sécurisée le temps de la soirée ou leur administrer des calmants sans conséquence pour leur santé.
 
“C’est très sécuritaire, affirme la vétérinaire Virginie Scanga. On peut donner quelques comprimés, même avec double dose, il n’y a pas de risque pour l’animal. Donc il ne faut pas hésiter à utiliser cette option pour protéger son animal des fugues et éventuellement qu’il se fasse percuter par une voiture ou voler cette nuit-là.”
 
En appliquant ces quelques conseils et règles de sécurité, la nouvelle année devrait bien commencer. 
 

Rédaction web avec Jean-Baptiste Calvas

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.