dimanche 15 septembre 2019
A VOIR

|

Feux d’artifice : comment protéger vos chiens

Publié le

Publié le 26/12/2018 à 14:57 - Mise à jour le 26/12/2018 à 14:57
Lecture 2 minutes

Les feux d’artifices sont souvent le moment fort de la soirée du Nouvel An, venant illuminer le ciel aux douze coups de minuit. Mais mal manipulés, ces produits composés de poudre noire peuvent parfois conduire aux urgences.
 
Pour éviter les drames, leur commercialisation a été plus strictement encadrée ces dernières années. Déjà, les mineurs ne peuvent en acheter. Ensuite, “la vente libre est interdite”, explique Bastien Ponceblanc, artificier professionnel qui tient notamment un stand près du salon de Noël, à Mama’o.
 
“Si vous venez, vous allez trouver notre vendeur qui va vous sensibiliser sur le produit et qui va vous expliquer comment se servir du produit. Vous ne pouvez pas vous servir, vous êtes obligé d’attendre votre tour pour que notre vendeur vous serve.”
 
Après, dans la pratique, tout le monde peut aujourd’hui jouer les artificiers d’un soir, à condition d’utiliser du matériel homologué et de respecter strictement les règles d’utilisation indiquées sur l’emballage.
 
De nombreuses les familles polynésiennes y consacrent d’ailleurs une partie de leur budget de fêtes. “On a le client qui va venir pour acheter ses petits feux d’artifice pour égayer sa soirée, là on va être en 5 000 et 10 000 Fcfp, poursuit Bastien. Après on a le client qui veut être artificier d’un soir et qui va nous commander un feu d’artifice clé en main. De là, on peut partir de 40 000 Fcfp à 200 000 Fcfp.”
 
Mais les animaux, eux, ne sont pas à la fête. Particulièrement les chiens, effrayés par les détonations. Pour ceux-là, deux solutions s’offrent aux maîtres : les enfermer dans une pièce sécurisée le temps de la soirée ou leur administrer des calmants sans conséquence pour leur santé.
 
“C’est très sécuritaire, affirme la vétérinaire Virginie Scanga. On peut donner quelques comprimés, même avec double dose, il n’y a pas de risque pour l’animal. Donc il ne faut pas hésiter à utiliser cette option pour protéger son animal des fugues et éventuellement qu’il se fasse percuter par une voiture ou voler cette nuit-là.”
 
En appliquant ces quelques conseils et règles de sécurité, la nouvelle année devrait bien commencer. 
 

Rédaction web avec Jean-Baptiste Calvas

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le drame des violences conjugales en Polynésie française

La secrétaire d’État Marlène Schiappa a annoncé mettre en place un Grenelle spécifique aux territoires d’outre-mer le 25 novembre. Quel est le constat de cette violence en Polynésie et quelles sont les aides dont bénéficient les victimes ?

Ligue 1 Football : le point sur les grands changements avant la reprise

En football, après 2 longs mois d’arrêt, les footballeurs de ligue 1 reprennent petit à petit le chemin des terrains. L’occasion pour nous de faire le point sur les grands chantiers de l’intersaison avec en ligne de mire le mercato hivernal.

Les dangers des réseaux sociaux

Internet et les réseaux sociaux sont-ils des pièges dont les premières victimes sont les adolescents ? La question est plus que jamais d’actualité. En Polynésie, on n’échappe pas à l’utilisation intensive du Web qui peut parfois mener à des dérives. Pour éviter les pièges, la gendarmerie met régulièrement en place des actions. Les professionnels de santé se sont aussi saisis de cette problématique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Puunui : trop de maisons, pas assez d’eau

Sur les hauteurs de Puunui, la pression de l’eau ne cesse de diminuer. En plus de la sécheresse, depuis 18 ans, le nombre d’habitations implantées sur ce domaine agricole, a explosé.

Un dernier hommage au brigadier Loïc Ly Sao

Vive émotion ce matin au commissariat de Papeete. L’ensemble du personnel de la DSP s’est réuni pour un dernier au-revoir à Loïc Ly Sao, leur collègue décédé dans un accident de VTT, dimanche dernier au Pic Vert.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV