vendredi 23 octobre 2020
A VOIR

|

Feti’i e Fenua : une enquête sur les familles polynésiennes

Publié le

L’ISPF a dévoilé ce matin le lancement d’une enquête pour comprendre les mouvements de la population polynésienne. Il sera aidé et soutenu par l’institut national d’études démographiques (INED).

Publié le 10/09/2019 à 17:23 - Mise à jour le 12/09/2019 à 10:44
Lecture 2 minutes

L’ISPF a dévoilé ce matin le lancement d’une enquête pour comprendre les mouvements de la population polynésienne. Il sera aidé et soutenu par l’institut national d’études démographiques (INED).

Feti’i e Fenua, c’est le nom de la nouvelle enquête qui sera lancée par l’ISPF auprès des familles et qui a pour objectif d’étudier les familles, leurs territoires, leurs mouvements et les relations familiales pour mieux orienter les politiques publiques du Pays et les besoins des familles parfois isolées.

Soutenue par l’Institut national d’études démographiques, elle permettra de comprendre les mouvements de la population dans tous les archipels : « Elle va permettre de mettre en évidence des facteurs de mobilité, de comprendre pourquoi les gens quittent leur île, comment est-ce qu’ils peuvent maintenir une solidarité avec leurs parents, et comment réussir à faire famille malgré ces éloignements » explique Magda Tomasini, directrice de l’institut national d’études démographiques (INED).

Les personnes interrogées auront entre 40 et 59 ans. En effet, celles-ci peuvent décrire au mieux la famille sur 3 générations, des parents qui vieillissent aux enfants dont certains atteignent l’âge adulte. Au total, 15 îles seront visitées par une trentaine d’enquêteurs. « L’enquête se déroule en deux vagues. La première partie du 1er octobre à mi-décembre, et la seconde de février à mars 2020. Il y a une trentaine d’enquêteurs qui vont sur le terrain interroger des ménages triés au sort, et qui vont être représentatifs de l’ensemble de la Polynésie » précise Nicolas Prud’homme, directeur de l’IPSF.

Le questionnaire devrait durer 45 minutes environ, en toute confidentialité : les adresses servent uniquement à prendre contact avec les familles. Toutes les réponses données dans le questionnaire seront confidentielles et anonymisées, et les données seront sécurisées via l’application de saisie de l’enquêteur qui transfère les données à l’ISPF régulièrement.

Les résultats de l’enquête seront révélés au premier semestre 2021.

infos coronavirus