mardi 27 septembre 2022
A VOIR

|

Feti’i e fenua : les matahiapo au cœur d’une étude sur les familles polynésiennes

Publié le

Fournir un éclairage sur les caractéristiques des familles polynésiennes et de leurs parents, tel est l'objectif de l'enquête intitulée Feti'i e fenua, réalisée par l'Institut de la statistique et l'institut national d'études démographiques, en 2019 et 2020. L'étude se base sur les familles des résidents polynésiens âgés de 40 à 59 ans, et leurs parents âgés en moyenne de 73 ans.

Publié le 03/03/2022 à 16:33 - Mise à jour le 03/03/2022 à 16:33
Lecture 2 minutes

Fournir un éclairage sur les caractéristiques des familles polynésiennes et de leurs parents, tel est l'objectif de l'enquête intitulée Feti'i e fenua, réalisée par l'Institut de la statistique et l'institut national d'études démographiques, en 2019 et 2020. L'étude se base sur les familles des résidents polynésiens âgés de 40 à 59 ans, et leurs parents âgés en moyenne de 73 ans.

47% des parents des 40 à 59 ans vivent avec d’autres membres de la famille

Les parents des résidents polynésiens âgés de 40 à 59 ans vivent majoritairement avec d’autres membres de la famille, que ce soit leurs frères ou sœurs, leurs enfants, petits-enfants voire d’autres personnes sans lien familial direct. 40% des matahiapo vivent en couple et 13% vivent seuls.

12% des matahiapo ont bénéficié d’une aide à domicile

Globalement, 12% des parents des 40 à 59 ans ont bénéficié d’une aide à domicile ou de soins infirmiers entre janvier 2019 et octobre 2019. Un chiffre qui augmente avec l’âge : 22% chez les 80-89 ans et 38% chez les 90 ans et plus. Les matahiapo vivant seuls sont moins souvent concernés par ces aides (seulement 8% d’eux).

Un matahiapo sur cinq a besoin d’aide au quotidien

21% des parents de résidents âgés entre 40 et 59 ans nécessitent l’aide d’un tiers pour faire leurs courses, le ménage, les repas et/ou les aider à faire leur toilette. En général, la famille s’occupe de cette prise en charge : dans 56% des cas, ce sont les enfants qui fournissent une aide et dans seulement 15% des cas, c’est une personne extérieure qui s’en charge. Les matahiapo vivant seuls sont ainsi moins concernés par ce besoin.

Les Polynésiens sont proches de leurs parents

La majorité des 40 à 59 ans ont des contacts réguliers avec leurs parents. 32% a des contacts quotidiens et un autre tiers a des contacts chaque semaine. Ce sont surtout les Polynésiens résidant près de leurs parents qui sont amenés à les fréquenter le plus souvent : 94% d’entre eux voient leurs parents quotidiennement ou de manière hebdomadaire.

infos coronavirus