vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Fêtes de fin d’année : la période des emplois saisonniers

Publié le

Publié le 22/12/2015 à 16:54 - Mise à jour le 22/12/2015 à 16:54
Lecture 2 minutes

Chaque année, des associations enveloppent les cadeaux dans les grandes surfaces et les commerces. Le but est le plus souvent de collecter des fonds pour financer des projets.
Alexandre Chengues, professeurs de Physique Chimie à Taunoa explique : « je suis ici pour coacher des élèves pour les papiers cadeaux. Donc en fait c’est pour financer différents projets liés aux activités que l’on voudrait mettre en place dans le cadre de l’école. C’est pour financer les déplacements et  pour éviter que les élèves aient a dépenser beaucoup d’argent. »

Du côté des commerces, certains se retrouvent souvent en manque d’effectifs au moment des fêtes. Ils doivent alors faire appel à des employés saisonniers. 
Les étudiants sont ceux qui convoitent le plus ce genre d’emplois puisqu’ils ont généralement lieu pendant les vacances. Pour certains, c’est à la fois une première insertion professionnelle, mais aussi un salaire conséquent. 
Pour Brice Versegol, étudiant en communication au Lycée Saint Joseph de Pirae, travailler pendant les vacances est une chance. Il explique : « j’ai décidé de travailler pendant les fêtes de fin d’année pour me faire un peu d’argent. On devient grands, il y a la crise, il ne faut pas compter que sur les parents. (…) Je serais très content quand je vais rapporter mon argent. (…) Je gagne le SMIG. À mon âge 18 ans, pour un premier boulot, ça me va. Je suis assez content. ça ne me déplaît pas de travailler pendant les vacances. »

Durant la période des fêtes, les animations commerciales se multiplient. « On a beaucoup d’étudiants qu’on a pour les vacances et les week-end. Sinon, on a beaucoup de mères au foyer qui veulent un complément de salaire, de nouveaux arrivés sur le territoire ou des personnes non diplômées mais qui ont de réelles capacités à faire de l’animation, un bon contact avec les gens », explique Yoann Liinares, représentant d’une agence d’animation. 
 

Rédaction Web (Interviews : Jérémy Rigal / Esther Parau Cordette)

Brice Versegol, étudiant en communication au Lycée Saint Joseph de Pirae

Amélie Humeau, représentant de l’agence Cible

Yoann Liinares, représentant de l’agence Cible

Alexandre Chengues, professeurs de Physique Chimie à Taunoa

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu