fbpx
samedi 16 novembre 2019
A VOIR

|

Faratea prête à accueillir une zone Bio Marine

Publié le

Publié le 02/07/2016 à 12:34 - Mise à jour le 02/07/2016 à 12:34
Lecture 2 minutes

Aux oubliettes le projet de port porte-container ou celui de « hub » de la pêche hauturière du Pacifique Sud. L’an dernier, le gouvernement a annoncé sa volonté de créer sur les 23 hectares de la zone de Faraeta  une zone bio-marine. Un projet qui devrait voir le jour d’ici l’an prochain.

Samedi matin, le ministre de l’Economie bleue, Teva Rohfritsch et le ministre de l’Équipement Albert Solia ont réuni le conseil municipal de Taiarapu Est, les professionnels locaux de l’aquaculture et certains investisseurs et porteurs de projets pour la zone de Faraeta. L’objectif de cette réunion était de confirmer la vocation bio-marine de ce site.

 “Grâce à TNAD on est quasiment prêts à lancer les travaux mais je souhaitais revalider ces projets avec les professionnels, pour ne pas avoir comme ces hangars qui sont restés vides des années sur le site de Faratea. ” indique Teva Rohfritsch, qui précise “Nous sommes tous tombés d’accord pour confirmer la vocation bio marine de se site et ne pas y intégrer de la réparation navale, ne pas mélanger de l’industrie polluante et une activité qui a besoin d’une nature intacte.”

Des projets en pagaille

Sur place, différents projets sont envisagés parmi lesquels une base d’expérimentation pour le projet aquacole de Hao, un lieu de stockage pour les bénitiers avant exportation mais aussi de l’aquaculture, de la pisciculture et des activités touristiques.
 Des restaurants pourraient y être installés, les touristes y dégusteraient ainsi les poissons et crevettes élevés sur place.La zone arrière de Faratea pourrait être une zone artisanale ou commerciale en phase avec le pôle marine. Le projet de création d’un pôle de recherche marine en collaboration avec le Pôle Mer de métropole est également envisagé. Des investisseurs étrangers pourraient également s’associer au projet.

Des travaux avant la fin de l’année

La zone bio-marine  n’en est donc, pour l’instant, qu’au stade de projet, pourtant, le premier coup de pelle sera donné dans les semaines à venir. La première partie des travaux sera lancée avant la fin de l’année. Il s’agira de bâtir des lotissements réservés à l’écloserie, c’est à dire rori, stockage de pahua, canoscanos et crevettes.

L’idée c’est de fournir aux porteurs de projets de l’eau pure de la mer et d’avoir des traitements en assainissement qui évitent d’avoir des rejets qui viennent polluer la nature.” indique Teva Rohfritsch  qui précise que “200 000 millions Fcfp de crédits ont déjà été attribués pour permettre la viabilisation des sites.”
 
La deuxième phase des travaux, lancée l’an prochain, consistera en la création de bassins à crevettes.
Pour relier toutes ces structures, une route d’accès, nommé la route du Sud, sera construite l’an prochain pour un montant de 400 millions Fcfp.

Rédaction web (Interview Tauhiti TAUNIUA MU SAN)

 

Des séjours thérapeutiques pour jeunes en difficulté

Depuis trois ans, le nombre de délits commis par des mineurs au fenua est en baisse. Afin de lutter contre la récidive, les adolescents sont pris en charge par la direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse. Celle-ci agit sur trois leviers : la famille, l’insertion et la santé. Sur ce dernier volet, trois séjours thérapeutiques ont été organisés cette année. Le dernier vient de se terminer à la Presqu’île.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

FLAG 2019 : initiation gratuite à la self-defense

Dans le cadre de la journée internationale de lutte contre toutes les violences faites aux femmes, le club TFK self défense organise la 8ème édition du FLAG (Fight Like A Girl), le 23 novembre au parc Vairai.

Un fare compost pour la première fois au fenua

C’est une première en Polynésie : la mairie de Pirae met à disposition un composteur collectif sur le site de Matatevei. Financé par l’Ademe, le fare s’adresse essentiellement aux administrés du coin.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X