samedi 6 mars 2021
A VOIR

|

Fa’a’apu et bar healthy au collège Maco Tevane

Publié le

Publié le 11/03/2019 à 16:56 - Mise à jour le 11/03/2019 à 16:56
Lecture 2 minutes

Tout est parti du film Sugarland, un documentaire qui dénonce les sucres cachés. Une prise de conscience, pour le corps enseignant du collège Maco Tevane, qui a mené au « projet alimentation et santé ».
 
Un projet en sept étapes qui a abouti à la mise en place de buttes de permaculture au sein de l’établissement. Dans ce fa’a’apu monté de toute pièce par les élèves de Segpa et du centre Papa Nui, poussent à présent des aubergines, des tomates, des concombres, des céleris, de la menthe, des ananas…
 
À côté de ça, les élèves ont préparé ce mardi un bar healthy avec, au menu pour les participants : du smoothie à la banane, du jus mangue-ananas-fruit de la passion, des crêpes banane au coulis de mangue et des brochettes de fruits. Le tout sans sucre ajouté, « pour faire comprendre aux personnes qu’il n’y a pas que le sucre dans la vie », lance l’une des élèves.
 
Pour Agnès Malo, professeur de mathématiques impliquée dans le projet, « l’idée est de donner sens à mon enseignement et très rapidement, j’ai compris qu’il fallait être assez concret, même très concret. Quand j’ai distribué les emballages des différents aliments qu’on a étudiés et que je leur ai dit trouvez-moi la quantité de sucre à l’intérieur, ça leur parlait certainement beaucoup plus que si je leur avais simplement projeté un tableau avec un calcul de proportionnalité à faire. »
 
Si la sensibilisation à l’excès de sucre effectuée auprès des élèves semble porter ses fruits, Agnès Malo ne se fait pas d’illusions. « Je ne suis pas certaine qu’ils réduisent du jour au lendemain leur consommation de sucre, confie-t-elle. C’est un travail à une échelle beaucoup plus longue et il faudra retravailler dessus en trouvant d’autres aspects à étudier au niveau de l’alimentation. »
 
En attendant, l’avenir du potager en place est tout trouvé. « Les classes de Segpa prendront le relais pour s’en occuper », explique Tehina de la Motte, leur professeur de sciences de la vie et de la Terre. « On a la chance d’avoir une cuisine pédagogique en Segpa, donc on a choisi des légumes qui pourront être utilisés dans cette cuisine. »
 

Rédaction web avec Laure Philiber et Jeanne Tinorua
 

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu