samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Faa’a : l’école Farahei fait peau neuve

Publié le

L'école maternelle Farahei, à Faa'a, a inauguré ce vendredi ses nouveaux locaux. Le bâtiment avait été peu rénové en près de 40 ans, malgré un nombre d’élèves qui a presque doublé. La mise aux normes de l’établissement était devenue une priorité pour garantir la sécurité des enfants.

Publié le 02/10/2020 à 16:51 - Mise à jour le 02/10/2020 à 16:51
Lecture < 1 min.

L'école maternelle Farahei, à Faa'a, a inauguré ce vendredi ses nouveaux locaux. Le bâtiment avait été peu rénové en près de 40 ans, malgré un nombre d’élèves qui a presque doublé. La mise aux normes de l’établissement était devenue une priorité pour garantir la sécurité des enfants.

L’école maternelle Farahei fait peau neuve après 38 ans d’existence. La réhabilitation a débuté en mars 2018. Cet établissement accueille à lui seul 210 élèves répartis en 9 classes de la STP à la SG. Chants, danses et ‘orero ont animé cette inauguration.

« La cour a été engazonnée. Au niveau du réfectoire, il y a une extension de la cantine avec une menuiserie en aluminium flambant neuve. Aujourd’hui nous sommes enfin capable d’accueillir dans les normes et selon la réglementation, les personnes à mobilité réduite », explique Heiteina Rey, la directrice de l’école.

Le coût total de la rénovation s’élève à plus de 190 millions de Fcfp, pris en charge à 95% au titre du FIP et 5% par la commune. Comme les arbres qui y ont été nouvellement plantés, les enfants pourront s’épanouir dans cette nouvelle école.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.