jeudi 22 avril 2021
A VOIR

|

Examen du permis côtier : le maire de Teahupoo « bousculé » devant les candidats

Publié le

Publié le 20/12/2016 à 16:37 - Mise à jour le 20/12/2016 à 16:37
Lecture 2 minutes

Depuis mardi, ils sont 78 à passer l’examen du permis côtier à Teahupoo. Un record de participation. « 78 candidats c’est beaucoup, mais ça s’est bien passé.(…) Pour la plupart ce sont des gens qui connaissent déjà la mer, qui ont déjà piloté des bateaux, mais hors la loi », explique Tihoni Claudio, examinateur. L’examen théorique se déroule sur 3 jours.

Gérard Parker, maire de Teahupoo et président de la section des secours en mer de la commune, a formé durant 2 mois les participants. « Il y a des habitants du fenua aihere qui prennent leur bateau sans permis. Ils n’ont pas de voiture. Notre rôle à nous c’est de mettre en avant la formation pour sécuriser avant qu’il y ait des problèmes », explique le maire. « Il y en a beaucoup qui sont sur l’eau et qui n’ont pas le permis. »
Le maire est plutôt fier de ceux qui passent leur permis. « Je suis très content. Le fait de payer leur timbre et de venir pour cette partie qui concerne la sécurité. Quand on prend le bateau, il faut avoir un minimum de sécurité à bord. »

Mais mardi, Gérard Parker a regretté un incident durant la session d’examen. Deux participants se sont fait voler leurs affaires et n’ont pu présenter leur carte d’identité pour passer l’épreuve. Gérard Parker a tenté de discuter avec les agents de la direction polynésienne des Affaires maritimes (DPAM). Mais son interlocutrice aurait été assez fermée. « Je voulais négocier, qu’on appelle en ville pour faxer les documents. (…) Les deux personnes avaient déjà déposé leur dossier en ville, tout était complet. Ils n’ont pas voulu négocier », raconte le maire.

Les candidats ont assisté à la scène. Heimiri Afo raconte que l’agent de la DPAM a « fermé la porte au nez du maire de la commune de Teahupoo »... Elle dit avoir été « choquée » par « la violence dont elle a fait preuve vis-à-vis du maire de la commune : le bousculer à plusieurs reprises pour l’empêcher d’entrer dans la salle d’examen. On était tous témoins. Il y a eu un silence…. On était tous choqués. »

Malgré l’insistance du tavana, les deux jeunes n’ont pas pu passer leur examen. « Il va falloir organiser une autre session d’examen pour ces gens qui avaient déjà payé et fait leur dossier », regrette Gérard Parker. Contactée, la DPAM n’a pas souhaité s’exprimer. 

 

Rédaction web (Interviews : Juliano Tautu / Manava Tepa)

 

 

Gérard Parker, maire de Teahupoo

Heimiri Afo, candidate

infos coronavirus