lundi 19 août 2019
A VOIR

|

Évacuations sanitaires internationales : vers une meilleure prise en charge ?

Publié le

Publié le 09/04/2018 à 14:10 - Mise à jour le 15/06/2019 à 3:14
Lecture 2 minutes

« Notre objectif […] est de mettre le doigt sur des améliorations possibles », explique Armelle Merceron, présidente de la commission de la santé à l’assemblée de la Polynésie. En présence des membres de la mission d’information (MI), cette dernière a présenté 29 préconisations pour la prise en charge humaine et sociale des Polynésiens lors des évasans à l’international.
 
Les membres de la mission d’information souhaiteraient améliorer l’efficacité des évasans et faciliter toutes les démarches sur le plan pratique.
 
Le dispositif d’évacuations sanitaires à l’international fait partie intégrante de l’offre de soins de la Polynésie française, avec près de 700 évasans réalisées chaque année vers la France ou la Nouvelle-Zélande. Cela représente un coût total d’environ quatre milliards de francs (comprenant le transport, l’hébergements et les soins).
 
Dans cette optique, la commission de la santé a formulé des recommandations pour améliorer les conditions de prise en charge psychosociale des évasanés. Elle préconise entre autres : une consultation par un psychologue, un « kit de départ » aux personnes les moins autonomes, la modification du code du travail polynésien afin d’accorder le don de congés, le maintien des droits sociaux et le droit à la suspension du contrat de travail des accompagnateurs.
 
A quelques mois du renouvellement de l’Assemblée de la Polynésie française, les membres de la commission actuelle se disent confiants quant à la poursuite de ces préconisations et sont prêts à aider, si besoin, les futurs élus concernant ce rapport.
 

Mahinatea Flohr

Les évasan en chiffres

Le nombre d’évacuations sanitaires internationales est à nouveau en hausse. En 2009 et 2010, on comptait un peu plus de 700 Evasan dont 600, en moyenne, à destination de la France et une centaine vers la Nouvelle Zélande. 

Avec l’ouverture de l’hôpital du Taaone, les évacuations sanitaires vers la métropole ont diminué en 2011. Mais depuis deux ans, la tendance s’inverse et interpelle les élus qui ont rédigé le rapport.

 Selon Armelle Merceron, il faut insister sur la prévention et l’importance d’une bonne hygiène de vie pour éviter des complications de santé. En 2016, sur les 465 evasan réalisées vers la France, 38% concernent des pathologies cardiaques.

Pour télécharger le rapport ICI

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction