samedi 28 novembre 2020
A VOIR

|

Étudiante et covidée : le témoignage de Mahinatea

Publié le

Mahinatea est une étudiante de 23 ans. Elle suit des cours à l’université de la Polynésie française et malgré toutes les précautions qu’elle a prises, elle a contracté la covid19. Depuis, elle est confinée chez elle. Comment vit-elle cette maladie ? Quels sont les symptômes qu’elle développe ? Mahinatea témoigne pour sensibiliser la jeunesse...

Publié le 25/10/2020 à 16:33 - Mise à jour le 26/10/2020 à 15:31
Lecture 3 minutes

Mahinatea est une étudiante de 23 ans. Elle suit des cours à l’université de la Polynésie française et malgré toutes les précautions qu’elle a prises, elle a contracté la covid19. Depuis, elle est confinée chez elle. Comment vit-elle cette maladie ? Quels sont les symptômes qu’elle développe ? Mahinatea témoigne pour sensibiliser la jeunesse...

« J’ai vu circuler beaucoup de rumeurs, de légendes urbaines qui disaient que les jeunes ne contractaient pas la covid, que les jeunes seraient immunisés à cette maladie. je dirai de ne pas y croire tout simplement. J’en suis la preuve vivante (…) Même en étant jeune, en bonne santé, en appliquant les gestes barrières, on peut quand même l’avoir. » Mahinatea vient tout juste d’avoir 23 ans. Et pourtant. En attente des résultats de son test, elle a tous les symptômes de la covid-19.

« Ça s’est déclenché un week-end, un dimanche. J’étais en famille et j’ai ressenti des picotements dans la gorge, ma gorge me grattait beaucoup. J’ai commencé à tousser, avec une toux sèche. J’ai commencé à avoir de la fatigue, les sensations de la fièvre aussi. Comme le climat ces derniers temps était souvent changeant à Tahiti, je n’ai pas tout de suite pensé à la covid. » La jeune femme pense d’abord à une simple grippe, mais son état se détériore. Elle se rend donc chez son médecin. « Mon médecin traitant a d’abord diagnostiqué une sinusite, une grippe. Comme je suis asthmatique j’attrape facilement ce genre de maladie et il m’a dit que si dans deux ou trois jours la situation e s’améliore pas ou s’il y a d’autres symptômes évocateurs du covid, de le recontacter. »

« JE COUPE MON CITRON ET JE LE PRESSE DANS MA BOUCHE ET JE NE SENS ABSOLUMENT RIEN DU TOUT »

Mahinatea Flohr

Sa fièvre baisse mais la fatigue est toujours là. Et surtout, jeudi, elle s’aperçoit qu’elle a perdu le goût et l’odorat : « Le jeudi matin je me réveille et je prends mes médicaments, des antibiotiques qui ont un goût fort d’orange. Et je ne sens rien du tout. Je me dis que ce n’est pas trop normal. Donc je fais un test, le test du citron. (…) je coupe mon citron et je le presse dans ma bouche et je ne sens absolument rien du tout. Je ne fais pas la grimace. Rien ne se passe. »

Elle reprend donc contact avec son médecin qui l’envoie réaliser un test. En attendant le résultat, elle reste isolée. Mais Mahinatea ne se fait pas beaucoup d’illusions concernant le résultat. Elle avait pourtant respecté scrupuleusement les gestes barrières : « Avant de me demander si j’avais vraiment la covid, je respectai les gestes barrières. À l’université, à l’Espe on respecte plus ou moins les distanciations. Quelques fois en cours les locaux ne s’y prêtent pas forcément. Mais le masque constamment, le gel hydroalcoolique, et puis j’essayais de prendre toutes les précautions nécessaires parce que je me suis dit « je suis peut-être jeune, on entend que les jeunes sont moins touchés mais on peut aussi porter le virus et le transmettre aux vieilles personnes qui font partie de notre entourage ». Et puis je suis une personne à risque. Je suis asthmatique sévère donc je faisais encore plus attention. je pensais à moi d’abord et puis à ma grand-mère, à mon beau-père qui sont des personnes à fort risque. »

« JE CONSIDÈRE QUE J’AI DE LA CHANCE DE NE PAS AVOIR TOUS LES SYMPTÔMES GRAVES DE LA COVID. »

Mahinatea s’estime chanceuse de ne pas avoir de symptômes graves, étant donnée qu’elle est une personne à risque, asthmatique sévère : « Comme je suis asthmatique, mon médecin mardi m’a prescrit mon traitement normal d’asthmatique sévère. Je le prends régulièrement donc au niveau des poumons, je ne ressens pas vraiment de douleur parce que ma Ventoline et tous les médicaments que je prends permettent de dilater mes bronches (…) Je considère que j’ai de la chance de ne pas avoir tous les symptômes graves de la covid. Je suis fatiguée, je tousse, je n’ai plus de goût, plus d’odorat mais tous les symptômes graves, les courbatures, je ne les ressens pas pour l’instant. »

Comme Mahinatea, C* est tombée malade. Son père avait contracté la covid-19. Peu de temps après lui, elle a ressenti les premiers symptômes : « fièvre, sensation de chaud/froid, toux sèche, perte de l’odorat, migraine » mais aussi comme une « sensation de sel de mer dans le nez pendant plusieurs jours. » Son test s’est avéré positif. Et comme Mahinatea, C* est loin d’être une personne âgée. Elle a 29 ans.

« Je veux juste dire aux jeunes d’arrêter de faire des challenges, de se passer la gourde la bouteille. Arrêtez de vous croire invincibles. Peut-être que vous vous l’êtes mais vos grand-parents ne le sont pas, votre mère qui a peut-être fait un AVC il y a quelques années ne l’est pas, votre tante diabétique ne l’est pas… » lance Mahinatea.

Après notre interview, Mahinatea a reçu ses résultats. Son test s’est bien avéré positif.

infos coronavirus