mercredi 21 avril 2021
A VOIR

|

Ericka Bareigts fait la tournée des quartiers sinistrés

Publié le

Publié le 16/02/2017 à 15:47 - Mise à jour le 16/02/2017 à 15:47
Lecture 2 minutes

Arrivée de la délégation dans le quartier Tenaho. Un des plus touchés par les intempéries du 21 et 22 janvier. Ericka Bareigts est accueilli par le Président du pays. Edouard Fritch a tenu à partager avec la ministre quelques témoignages de familles sinistrés.

Nadia qui a sauvé toute sa famille, lors des dernières intempéries a été présentée à la ministre. « Je suis très émue et très contente de la voir. c’est la première fois que je vois une ministre qui se déplace pour nous voir. »

Le ministère des outre mer avait annoncé la semaine dernière l’augmentation du fond de secours en extrême urgence. De 23.9 millions, il passe désormais à près de 36 millions. Quant au second volet, Ericka Bareigts annonce réduire le délai d’indemnisation des victimes : « L’Etat est là où il doit être. Auprès du gouvernement que l’on soutient. Ce qui s’est passé, me concerne et me touche. Vu l’urgence de la situation, nous allons débloquer très rapidement des fonds, car derrière tout cela, il y a des familles qui attendent ».

Direction le centre d’hébergement mis en place depuis les intempéries au Temple protestant Thabor. Ericka Bareigts est accueilli jusque dans la salle omnisport où loge les familles sinistrées. Après un repas offert par la ministre, la tournée des familles sinistrées continue à Mahina dans la vallée de Ahonu.

Pour Damas Teuira, cette visite est une opportunité afin de montrer à la ministre ce qui se passe dans la vallée de Ahonu. « Aujourd’hui nous nous trouvons dans la vallée de Ahonu et c’est bien que la ministre voit de quelle manière nous avons été réactifs que l’on s’est mobilisé et que l’on a fait preuve de solidarité. Nous avons pu rétablir l’alimentation en eau et l’électricité et aujourd’hui nous nous attelons à réparer ce qui peut l’être au niveau des maisons afin de ramener tout le monde chez soi. »

 

Rédaction Web avec Sophie Guébel et Esther Parau-Cordette

infos coronavirus