jeudi 21 janvier 2021
A VOIR

|

Épidémie de dengue : le nombre de cas à la baisse

Publié le

Si la Polynésie est toujours en phase épidémique de dengue de type 2, le nombre de cas déclarés est cependant à la baisse, indique la direction de la Santé dans son dernier bulletin de veille sanitaire. Elle indique également qu'une épidémie de grippe A est possible dans les semaines qui suivent.

Publié le 06/03/2020 à 15:17 - Mise à jour le 06/03/2020 à 15:17
Lecture 3 minutes

Si la Polynésie est toujours en phase épidémique de dengue de type 2, le nombre de cas déclarés est cependant à la baisse, indique la direction de la Santé dans son dernier bulletin de veille sanitaire. Elle indique également qu'une épidémie de grippe A est possible dans les semaines qui suivent.

Au 23 février 2020, 2 688 cas autochtones et 2 cas importés de DENV-2 ont été déclarés.

Pour rappel, Tahiti est en phase épidémique depuis le 10 avril, Bora Bora depuis le 12 juillet, Moorea depuis le 12 août, Nuku Hiva depuis le 27 août, Raiatea depuis le 12 septembre, Huahine depuis le 13 septembre, Rangiroa depuis le 19 septembre, Ua Pou depuis le 27 septembre, Tahaa depuis le 7 octobre, Hiva Oa depuis le 8 octobre, Ua Huka depuis le 9 octobre, Tubuai depuis le 9 octobre, et Fatu Hiva depuis le 10 octobre, et Rurutu depuis le 4 mars 2020.

Les îles en phase d’alerte sont : Takaroa, Maupiti, Tikehau, Arutua, Tureia et Tahuata.

La dengue de type 2 n’ayant pas circulé dans le Pays depuis l’an 2000, la population est faiblement immunisée. Les personnes de moins de 20 ans ou arrivées en Polynésie française après 2000 sont les plus à risque d’être infectées.

Au-delà des actions de lutte anti-vectorielle de la direction de la Santé (Centre d’hygiène et de salubrité publique) avec la collaboration des communes, il relève de la responsabilité de chacun de se mobiliser contre la dengue. L’élimination des gîtes larvaires doit être renforcée durant la saison des pluies, en supprimant toute zone de stagnation d’eau douce une fois par semaine.
1) Prévention individuelle
– Se protéger des piqûres de moustiques (répulsifs en spray ou crème, moustiquaire, diffuseurs).
– Éliminer chaque semaine les gîtes larvaires autour de votre domicile, dans votre environnement.
2) Consulter rapidement un médecin en cas d’apparition de symptômes (fièvre même modérée, douleurs musculaires ou articulaires, etc.) pour confirmer ou infirmer le diagnostic de dengue.
3) En cas de dengue confirmée :
– Se protéger des piqûres de moustiques pour éviter la diffusion de la dengue dans son entourage (dormir sous moustiquaire pendant 10 jours).
– Limiter les déplacements pour ne pas contaminer d’autres zones géographiques.

Possibilité d’une épidémie de grippe A dans les prochaines semaines

Dix cas confirmés de grippe A ont été déclarés cette quinzaine (4 en S07 et 6 en S08). Le nombre de cas confirmé de la semaine 08 est égal au seuil épidémique des cas confirmé de grippe en Polynésie française. Une épidémie de grippe A est possible dans les semaines qui suivent indique le bureau de Veille sanitaire.

Aussi, quatre cas de leptospirose ont été déclarés cette quinzaine (en S08).

Avec 50 cas déclarés (37 en S07 et 13 en S08) de diarrhée et gastro-entérite aigüe, l’activité est en baisse par rapport à la quinzaine précédente. Un cas d’infection à Salmonella spp a été notifié sur cette période.

La zone Pacifique est touchée par des épidémies de rougeole

En Polynésie française, la vaccination est obligatoire depuis 1987. Du fait des échanges fréquents au niveau de la zone, malgré une bonne couverture vaccinale, le risque d’introduction du virus de la rougeole au fenua est bien réel.

Les personnes à risque de contracter l’infection sont celles non ou incomplètement vaccinées (une seule dose) ou n’ayant pas eu la maladie dans l’enfance.

– Épidémie en Nouvelle-Zélande : aucun nouveau cas de rougeole déclaré depuis la semaine 6 de 2020.
– Épidémie aux îles Samoa : aucun nouveau cas de rougeole déclaré depuis le 14/01/2020.
– Samoa Américaines : aucun nouveau cas de rougeole déclaré depuis le 27/01/2020.
– Épidémie aux Tonga : 659 cas déclarés au 12/02/2020 dont 78 confirmés en laboratoire.
– Circulation en Australie : aucun nouveau cas de transmission locale de rougeole depuis les trois dernier mois.
– Kiribati : aucun nouveau cas de rougeole déclaré depuis le 10/01/2020
– Papouasie-Nouvelle-Guinée : 4 cas confirmés au 14/01/2020

Épidémie d’infection due au coronavirus Covid-19

Une alerte sanitaire a été déclarée en janvier par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) suite au cas de pneumopathies rapportés dans la ville de Wuhan, en Chine, dues à un nouveau coronavirus (le SARS-CoV-2, inconnu jusqu’ici chez l’Homme). La transmission interhumaine est avérée (observation de clusters et transmission de patients à soignants) mais les données disponibles à ce jour ne permettent pas d’évaluer le degré de facilité avec lequel le virus se transmet d’Homme à Homme.

À l’heure actuelle, le risque d’introduction en Polynésie française du virus est considéré comme possible. À ce jour, aucun cas de coronavirus Covid-19 n’a été détecté en Polynésie

Les recommandations actualisées sur le Covid-19 sont disponibles sur le site de la Direction de la santé.

infos coronavirus