mercredi 12 mai 2021
A VOIR

|

Environnement : les associations devant l’assemblée

Publié le

Publié le 06/09/2015 à 8:59 - Mise à jour le 06/09/2015 à 8:59
Lecture 2 minutes

Denis Helme, président du syndicat Te Aru Tai Mareva, ne lâche rien. Les associations de protection de l’environnement étaient ce lundi devant l’assemblée de la Polynésie. Une quarantaine de personnes souhaitaient être reçues par Marcel Tuihani. 
Le président de l’assemblée a demandé au ministre de l’Équipement que le dossier de création de comités de suivis pour les rivières soit examiné en urgence ce lundi. Les associations attendent une réponse à la fin du pré-conseil des ministres. 
Marcel Tuihani espère que le dialogue sera renoué entre le Pays et les associations. Il compte demander aux associations de libérer l’entrée principale de l’assemblée avant la séance de la session budgétaire prévue mardi. 

« Venir parler de ce sujet à l’assemblée n’est pas le problème. Mais c’est bien de la responsabilité du gouvernement dont il s’agit. On parle d’environnement, le service de l’environnement est rattaché au gouvernement au même titre que le service de l’urbanisme. L’assemblée n’a pas son mot à dire. Sauf s’il s’agit d’une délibération d’une loi de pays. Mais pour l’heure, sur ce sujet, aucune loi de pays et aucune délibération ne sont à l’examen à l’assemblée de la Polynésie.«  explique t-il.
 

Les membres de l’association Te Aru Tai Mareva  ont manifesté toute la semaine  sur le rond-point Jacques Chirac à Papeete contre les extractions et le curage des rivières. Dimanche, un membre de l’association a même décidé de faire le tour de l’île pour sensibiliser la population. 
 

 

Interview de Marcel Tuihani, président de l’assemblée

Interview de Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de l’environement

Interview de Denis Helme

infos coronavirus