lundi 18 octobre 2021
A VOIR

|

Entrepreneuriat, innovation : l’incubateur de start-up Prism fête ses 4 ans et vise la création de 100 entreprises d’ici 2023

Publié le

Vous avez un projet d'entreprise ? Peu importe votre profil, l'incubateur de Startup du fenua a forcément un programme qui vous correspond. Prism, qui fête ses 4 ans, a pour ambition de participer à la création de 79 entreprises supplémentaires d'ici 2023.

Publié le 17/03/2021 à 10:50 - Mise à jour le 17/03/2021 à 10:59
Lecture 3 minutes

Vous avez un projet d'entreprise ? Peu importe votre profil, l'incubateur de Startup du fenua a forcément un programme qui vous correspond. Prism, qui fête ses 4 ans, a pour ambition de participer à la création de 79 entreprises supplémentaires d'ici 2023.

Lancé en 2017, Prism conseille et accompagne les entrepreneurs et porteurs de projets. Le but étant de développer l’économie polynésienne, de créer un écosystème de l’entrepreneuriat et de l’innovation le plus performant possible.

En 4 ans, 30 projets ont été accompagnés, 21 entreprises ont été créées générant 40 emplois directs et 144 emplois indirects.

Depuis sa création, l’incubateur a fait évoluer son fonctionnement et ses programmes.

Prism a construit des partenariats avec les grands groupes privés du territoire, les institutions mais aussi avec les communes. Dans les communes, l’objectif de Prism est d’amener une dynamique de création d’entreprise dans les quartiers prioritaires.

Aujourd’hui, Prism propose 3 programmes :

  • le programme Test & Learn qui consiste en une année d’accompagnement. Pour l’intégrer, il faudra être sélectionné. Pour cela, vous devrez proposer un projet innovant. Il faudra ensuite compter une participation de 12 000 Fcfp par mois pendant 6 mois. Prochain appel à projets prévu en août 2021.
  • le programme Start qui s’adresse aux porteurs de projets, étudiants, entrepreneurs et  personnes en reconversion professionnelle ou qui souhaitent travailler sur un projet d’entreprise. Il se déroule en 8 ateliers collectifs répartis sur 3 mois. Le nombre de places est limité à 16 participants. Tarif : 24 000 Fcfp par personne. Un premier appel à projets pour 2021 a déjà été lancé (lire ICI)
  • le programme Tumu s’adresse aux porteurs qui ont un projet concret de création d’entreprise et qui sont issus des quartiers prioritaires. Ce dispositif vise à amener une dynamique de création d’entreprises dans ces quartiers. Il consiste en une journée de mise en situation de création d’entreprise suivie d’une semaine complète de formation, rencontre d’entrepreneurs inspirants et de travail en vue d’une création d’entreprise.
    Un premier atelier de simulation de création d’entreprise est organisé avec la mairie partenaire du dispositif afin de repérer les candidats les plus motivés. Il faut ainsi s’inscrire auprès de votre mairie. Lors de cet atelier, les participants doivent créer leur mix marketing à partir d’un scénario donné. C’est à l’issu de cette journée que les candidats les plus motivés sont sélectionné pour bénéficier de la semaine de formation et du suivi personnalisé.

Grâce à ces évolutions, d’ici 2023, Prism espère accompagner 140 projets, atteindre le chiffre de 100 entreprises créées, et créer jusqu’à 180 emplois directs et 620 emplois indirects.

L’incubateur veut aussi déployer ses programmes d’émergence (Compétition start up cup, coopérathon, startupper challenge), multiplier l’accompagnement des projets en phase de création, “capitaliser sur les talents polynésiens en s’appuyant sur la diaspora polynésienne et en faisant revenir les étudiants expatriés”. Prism souhaite aussi attirer les talents de l’étranger et créer des cycles de conférences pour inspirer les locaux.

Pour aller chercher les entrepreneurs de demain jusque dans les îles, il est prévu que le programme Start passe en numérique.

Dans les entreprises, des programmes d’intrapreneuriat sont déjà en cours. Il s’agit dans ces cas de favoriser la création de nouveaux projets au sein d’une structure déjà existante.

Rédigé par

infos coronavirus